JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

“Rends-moi mon Bitcoin !” le plus gros influenceur Bitcoin au cœur d’une sombre affaire de plagiat [MAJ]

Mise à jour du 6 mai 2020 : La société Hybrix fait savoir qu’elle ne compte pas déposer plainte et que toute cette affaire était de l’ordre de la satyre. Sander Visser, représentant d’Hydrix explique :

« Pour éviter toute confusion, je tiens à souligner que l’article était satirique. C’était tellement banal et ridicule de poursuivre quelqu’un en justice que nous pensions que tout le monde comprendrait. Nous n’avions pas prévu que dans certaines parties du monde, des gens sont en fait poursuivis pour des choses aussi ridicules. » Une mise à jour concernant cette situation est disponible ici.

Andreas Antonopoulos, passionné de Bitcoin, informaticien et écrivain, risque de devoir livrer une bataille « juridico-médiatique » rude d’ici à quelques semaines. Alors que son livre phare « Internet of Money » a connu et continue de connaître un énorme succès parmi les amateurs et les pros du Bitcoin, la start-up néerlandaise blockchain « hybrix » s’attaque à l’auteur qu’elle accuse de plagiat, à la fois pour le titre du livre et pour son contenu. La startup qui a déjà alerté les médias se prépare à ester en justice. Plus de précisions dans cet article.

Le célèbre livre « Internet of Money » d’Antonopoulos, vulgaire plagiat ?

Pour ceux qui ne serait pas encore au courant, « Internet of Money » est un livre de 152 pages qui, publié pour la première fois le 30 août 2016 est considéré comme le premier livre faisant référence au Bitcoin (BTC) en tant « qu’internet de l’argent ».

Le livre Internet of Money, best seller du Bitcoin

Le livre détaille si bien le fonctionnement du Bitcoin que son auteur, Andreas M. Antonopoulosqui a aussi écrit le livre « Mastering Bitcoin » – est très vite devenu l’une des figures les plus connues et les plus respectées du Bitcoin.

Le succès était si grand qu’un site internet – internetofmoney.info – a dû être créé exclusivement pour le livre. C’est donc une grosse surprise de voir Andreas Antonopoulos accusé de plagiat à la fois pour le titre de ce livre et pour son contenu, par la start-up néerlandaise blockchain « hybrix ».

Un employé de hybrix a qualifié le plagiat présumé de « coup de poignard dans le cœur de la communauté », ajoutant que « nous ne l’accepterons plus ! ».

Et puisque les dissensions sont l’autel des révélations, un autre employé en a profité pour demander à « récupérer le Bitcoin que je lui ai donné en 2017 ! » estimant que même si « le partage est la nouvelle marque d’attention, Andreas a vraiment dépassé les bornes ». Vous la sentez la bataille de chiffoniers ou pas du tout ?

Andreas M. Antonopoulos
Allez Andreas, rends-lui son Bitcoin, qu’on avance

La startup blockchain Hybrix prête à aller en justice

La plateforme multi-blockchain Hybrix envisage de lancer une poursuite judiciaire contre Andreas Antonopoulos pour réclamer réparation du dommage allégué. Dans le détail, la société a révélé qu’elle avait commencé à travailler sur le projet « Internet of Coins » depuis 2014, soit deux années avant la publication du livre « Internet of Money » d’Antonopoulos.

Hybrix vs Antonopoulos

Dès le titre du livre, les problèmes commencent selon le porte-parole du projet « Internet of Coins » d’hybrix  qui affirme qu’Antonopoulos devrait cesser de promouvoir les ouvrages « Freedom of the Internet » et « Freedom of Money ».

Il rappelle en effet que « C’est déjà ce que nous faisons. Notre nom y est même consacré. Je ne veux pointer personne du doigt, mais cette attitude ressemble beaucoup au caractère déplorable que les Grecs ont eu pendant la crise économique de 2008 ». Un bien beau coup bas que nos amis Grec apprécieront à sa juste mesure.

Pour le moment, Antonopoulos n’a réagi ni sur les réseaux sociaux ni sur aucune autre plateforme média. On attend de voir ce que lui ou son avocat répondra à cette accusation qui, si elle est véritablement fondée, restera une grosse tâche sur la soutane de celui qu’on considère comme l’un des supporters invétérés et l’un des enseignants les plus applaudis du Bitcoin.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo