"Tous des Scams" Le Maximaliste Bitcoin Adam Back dézingue l'industrie Crypto

dim 09 Août 2020 ▪ 10h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Certaines personnes ont toujours le mot pour rire, d’autres ont le tweet qui fâche : les règlements de compte se font par tweets acides et cinglants dans la cryptosphère. Adam Back se retient apparemment depuis un bon moment, vu tout ce qu’il a régurgité et les ennemis de poids qu’il s’est mis sur le dos, en seulement quelques caractères.

Bitcoin : the One & only

Il fut l’un des premiers développeurs de Bitcoin (BTC), aurait-il voulu que le bébé de Satoshi Nakamoto soit enfant unique de la cryptosphère ?

Les propos d’Adam Back ont attiré – et c’est là un euphémisme – l’attention des membres les plus influents de la cryptosphère sur Twitter.

Ingénieur en informatique et CEO de Blockstream, le très respecté Black n’y est pas allé de main morte en qualifiant les altcoins de scams.

Pour reprendre ses propres termes, « Bitconnect, Charles Ponzi, Ethereum, Onecoin, Cardano, Ripple, Bernie Madoff, Stellar, Dan Larimer. Tout cela me semble très similaire ».

Source : Image via Twitter

A la lecture de son tweet, les followers ont déduit que Black place les cryptomonnaies les plus importantes du marché après Bitcoin, dans le même panier que Charles Ponzi et Bernie Madoff, ces « grands » qui sont entrés dans les annales de l’histoire de la finance, pour leurs prouesses en termes de scams.

Sa liste inclut également 2 scams crypto bien connus, Bitconnect et Onecoin : ce dernier aurait coûté près de 4 milliards de dollars aux investisseurs. Black estime que ces projets ne reposent pas sur des valeurs de méritocratie, de labeur et d’éthique : pour lui, la plupart des participants à ces projets se prennent pour des génies de l’informatique.

CZ le sage : toujours le mot pour calmer !

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Vitalik Buterin n’a pas attendu longtemps avec de se laisser aller à un tweet cinglant en répondant que le temps des maximalistes Bitcoin était révolu avec le développement d’Ethereum (ETH), l’arrivée du Proof-of-Stake, du sharding et des rollups.

Le fondateur d’IOHK, Dan Larimer, s’est dit profondément déçu d’être classé dans le même panier que Ponzi et Madoff.

Le fondateur d’EOS, Dan Larimer, a déclaré que Black venait de perdre tout son respect en se montrant aussi déraisonnable.

Le mot de la fin revient à Changpeng Zhao, CEO de Binance, qui a commenté que dans un écosystème décentralisé, il est inévitable de se retrouver avec des opinions divergentes.

Si Adam Back avait une machine à remonter le temps, est ce qu’il retirerait ce qu’il a dit ou jouera-t-il plutôt la carte du « je signe en gras, police : 100 et, je confirme doublement » ? Back a-t-il joué une symphonie qui lui sera fatale dans le futur ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.