US : La sénatrice Warren explique que la DeFi est la partie la plus dangereuse du monde crypto

ven 17 Déc 2021 ▪ 9h30 ▪ 5 min de lecture - par Salomé Guerin

La sénatrice américaine Elizabeth Warren s’est longtemps opposée à l’industrie de la cryptomonnaie. Récemment, elle a appelé les régulateurs à sévir contre la finance décentralisée (DeFi) et les stablecoins « avant qu’il ne soit trop tard ». D’après Mme Warren, « la DeFi est la partie la plus dangereuse du monde crypto et c’est là qu’on trouve les escrocs et les tricheurs parmi les investisseurs à temps partiel et les traders crypto. »

La sénatrice américaine exhorte les régulateurs à réprimer la finance décentralisée et les stablecoins 

Lors d’une audition du Comité sénatorial des banques, du logement et des affaires urbaines, la sénatrice américaine Elizabeth Warren a appelé les régulateurs à réprimer les stablecoins et les plateformes DeFi « avant qu’il ne soit trop tard. »

S’adressant à la sénatrice, Alexis Goldstein, directeur de la politique financière à l’Open Markets Institute, a expliqué que les stablecoins « ne peuvent pas toujours être garantis individuellement car les actifs soutenant ces tokens ne sont souvent pas de vrais dollars. »

Warren a souligné que, d’après le propre rapport de Tether, « seulement environ 10 % des actifs adossés aux stablecoins sont de vrais dollars en banque ». En outre, elle a mis l’accent sur le fait que le rapport « n’est pas réellement accompagné d’un état financier ou vérifié par un régulateur gouvernemental. »

Tout en notant que « les stablecoins ne sont pas toujours stables », Warren a déploré que « c’est pire que cela. En période de difficultés économiques, de nombreuses personnes sont plus enclines à encaisser des produits financiers risqués et à dépenser en dollars réels. Les stablecoins s’envoleront précisément au moment où on aura plus besoin de stabilité, et cette mentalité run-on-the-bank pourrait finalement faire chuter toute notre économie. »

La sénatrice a détaillé :

« La DeFi est la partie la plus dangereuse du monde de la cryptomonnaie. C’est là que la réglementation est effectivement absente et, sans surprise, c’est là que les escrocs et les tricheurs se cachent parmi les investisseurs à temps partiel et les traders débutants. Dans la DeFi, il est impossible de comprendre si on a affaire à un terroriste. »

Mme Warren a poursuivi : 

« Les stablecoins constituent l’élément vital de l’écosystème DeFi. Là-bas, les particuliers en ont besoin pour échanger des tokens et des produits dérivés, pour prêter et emprunter de l’argent, le tout en dehors du système bancaire réglementé. Sans stablecoins, la DeFi s’arrête. »

Q&A au sein de l’audience 

Au cours de l’audience, Hilary Allen, professeure à l’American University College of Law, a répondu aux questions en matière de savoir si les stablecoins présentaient un risque pour le système financier américain. 

Warren a demandé : « La DeFi menace-t-elle notre stabilité financière ? Et peut-elle continuer à croître sans stablecoins ? »

Allen a répondu : 

« Je ne pense pas que la finance décentralisée puisse poursuivre son développement sans stablecoins. Je pense qu’elle aurait du mal. 

À l’heure actuelle, je crois que la DeFi est au point où elle n’a pas d’impact considérable sur la stabilité financière, mais si elle prend de l’ampleur, je pense qu’elle pourrait constituer une réelle menace.

Notamment, vu que la DeFi devient étroitement liée à notre système financier traditionnel, et que l’industrie souhaite poursuivre cette intégration, je pense donc qu’il est essentiel que les stablecoins ne soient pas autorisés à alimenter cette croissance. »

Soulignant que « les stablecoins ne sont pas encore réglementés, et qu’il n’y a pas d’auditeurs indépendants, ni de garants » , la sénatrice Warren a conclu : 

« C’est un risque pour les commerçants et pour notre économie. Il est temps d’agir avant que tout n’explose. Nos régulateurs doivent prendre au sérieux la réduction de ces risques avant qu’il ne soit trop tard. »

Le réglementation de la DeFi aux États-Unis approche à grands pas. Les responsables devront préciser si la DeFi et la TradFi ont le droit de cohabiter dans le pays de l’Oncle Sam. En attendant, nous vous suggérons de rester sur Cointribune afin de recevoir les dernières actualités en cette matière ! 

Source : bitcoin.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Salomé Guerin

Si les cryptomonnaies sont synonymes de liberté financière, alors elles doivent jouer un rôle clé dans l'émancipation financière des femmes. Avec l'éducation adéquate, la crypto peut constituer un outil puissant pour mener la bataille contre les inégalités de genre.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 42 347,00 $ 0.22%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 228,08 $ 0.53%
DEFI (DEFIPERP) 9 175,40 $ 1.19%
MARKETS (ACWI) 105,86 $ 0.61%
GOLD (XAUUSD) 1 819,56 $ 0.04%
TECH (NDX) 15 905,10 $ 0.38%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ 0.11%
CURRENCIES (EURGBP) 0,836100 £ 0.09%
CRUDEOIL (USOIL) 84,30 $ 0.02%
IMM. US (REIT) 2 800,25 $ -0.94%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email