Zuckerberg ne réussit pas à apaiser les craintes des législateurs vis-à-vis de Libra

jeu 24 Oct 2019 ▪ 11h05 ▪ 3 min de lecture - par Violaine Silverstein

Après le témoignage de Zuckerberg devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis, les législateurs s’inquiètent toujours du possible lancement de la cryptomonnaie Libra.

Le 23 octobre, les législateurs ont entendu les déclarations du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et ont posé des questions portant sur divers sujets allant de Libra aux politiques de données de Facebook et à la manière de réagir face à d’éventuelles influences étrangères sur la plateforme.

Des problèmes non-résolus

Après l’audience, la présidente du comité, Maxine Waters, s’est exprimé en affirmant qu’elle « n’appu[yait] pas du tout Libra à ce stade-ci ».

Elle a également ajouté: « Et ce n’est pas comme si je le soutiens s’il fait ceci ou s’il fait cela. Pour l’instant, je ne suis pas une partisante de Libra. Je ne sais pas ce que c’est, je ne pense pas que cela ait été bien expliqué (…) Je ne pense pas qu’il[Zuckerberg] devrait aller de l’avant avec cet énorme projet, cette grande idée, avec toutes ces autres problèmes qui n’ont pas vraiment été résolus ».

Un certain nombre de représentants du Comité des services financiers ont déclaré qu’en n’agissant pas rapidement vis-à-vis de Libra, les États-Unis pourraient être laissés pour compte et perdre leur place de leader mondial en matière de finance et d’innovation. Le représentant Patrick McHenry a commencé ses commentaires en déclarant : « Aujourd’hui, c’est le procès de l’innovation américaine. »

Zuckerberg appelle à l’innovation

Le fondateur de Facebook a noté que la Chine travaillait sur une version numérique de sa monnaie nationale qui, si elle se concrétisait avant un projet soutenu par un dollar comme Libra, pourrait menacer la position économique et géopolitique des États-Unis, a-t-il affirmé.

Zuckerberg a également déclaré : « L’industrie financière stagne. Il n’existe pas d’architecture financière numérique pour soutenir l’innovation dont nous avons besoin. (…) Je ne sais pas si Libra va fonctionner, mais je crois qu’il faut essayer de nouvelles choses. »

Mme Waters a fait remarquer, dans ses déclarations après l’audience, qu’elle encourageait l’innovation, mais qu’elle devait d’abord savoir en quoi consiste le projet et comment il fonctionne avant que le gouvernement ne donne son feu vert à la Libra Association, qui pourrait être amenée à gérer une somme d’argent colossale.

Libra et les crypto sous surveillance

Lors d’une autre audition hier, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré que le Conseil de surveillance de la stabilité financière, qui opère sous la responsabilité du Trésor, avait créé un groupe de travail pour surveiller les cryptomonnaies et Libra.

Mnuchin a ajouté que les institutions participant à la Libra Association pouvaient être un moyen par lequel le Conseil réglemente le projet.

A
A
Violaine Silverstein

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n'a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d'avenir.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 58 798,01 $ -2.54%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 975,07 $ -3.8%
DEFI (DEFIPERP) 12 721,70 $ -6.18%
MARKETS (ACWI) 104,69 $ -0.49%
GOLD (XAUUSD) 1 797,01 $ 0.27%
TECH (NDX) 15 598,40 $ 0.25%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.04%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844350 £ 0.32%
CRUDEOIL (USOIL) 82,06 $ -2.82%
IMM. US (REIT) 2 726,18 $ -0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email