JPMorgan : Le prix juste du bitcoin (BTC) est de 35 000 dollars

mer 03 Nov 2021 ▪ 12h30 ▪ 4 min de lecture - par Clément Dubois

Les stratèges de la banque d’investissement disent que le bitcoin pourrait grimper jusqu’à 73 000 si les marchés restent mousseux. Cependant, la banque d’investissement multinationale américaine JPMorgan a indiqué le prix « véritable » du bitcoin (BTC) et il est bien en dessous de la barre où la première cryptomonnaie se négocie actuellement.

Cela marche… malgré la « véritable » valeur du bitcoin

Dans un rapport aux investisseurs dans le cadre des perspectives inaugurales de la banque axées sur les investissements alternatifs, les stratèges ont déclaré que les actifs alternatifs comprenant les cryptomonnaies « devraient continuer à surperformer en 2022. »

Ils ont également affirmé que la « valeur juste » du bitcoin est d’environ 35 000 dollars d’après le modèle de prix de l’entreprise, soit environ 45 % de moins que son prix de négociation actuel de 63 281 dollars. 

« Néanmoins, un objectif du prix de 73 000 dollars semble raisonnable si la volatilité relative se poursuivait l’année prochaine », ont ajouté les stratèges, passant sous silence les objectifs élevés possibles que beaucoup attendent.

« Cela remet en question l’idée qu’un objectif de 100 000 dollars ou plus, qui semble être le consensus actuel pour 2022, est un objectif durable du bitcoin en l’absence d’une baisse significative due naturellement à la volatilité du bitcoin. »

Ils ont suggéré que le point d’entrée actuel « ne semble pas attrayant », mais les cryptoactifs sont en « ascension structurelle pluriannuelle ».

Les chiffres potentiels 

Les analystes ont conclu que la classe d’actifs alternatifs, qui comprend la dette privée et le capital-investissement, rapportera 11 % l’an prochain, soit le double du gain de 5 % des actions et des titres à revenu fixe. Cependant, ils n’ont pas recommandé la cryptomonnaie en tant qu’« actif de base » en raison de sa volatilité.

Les stratèges de JPM ont mis en garde contre la volatilité au début du mois de septembre à la suite de l’activité haussière du marché en août, qui a vu la capitalisation totale de la crypto dépasser les 2 billions de dollars à la fin du mois d’août. Deux mois plus tard, cette capitalisation boursière a augmenté de 35 % pour atteindre 2,87 billions de dollars selon CoinGecko.

Fin septembre, le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, a déclaré que les prix du bitcoin pourraient encore augmenter de dix fois, mais que personnellement il n’était pas intéressé à y investir. Il a également déclaré que l’actif était « sans valeur » le mois suivant.

Un vif intérêt 

Les clients patrimoniaux de détail de la banque s’y intéressent clairement et ils ont eu accès à la classe de cryptoactifs en juillet. Au début du mois d’octobre, les stratèges de JPMorgan ont noté que les investisseurs institutionnels favorisaient le bitcoin par rapport à l’or comme couverture contre l’inflation.

La banque d’investissement de Wall Street Morgan Stanley a également fourni des analyses sur les cryptoactifs. Le 1er novembre la banque a publié un rapport pour ses clients de gestion de patrimoine détaillant les tendances du secteur, les métriques du marché crypto et les impacts réglementaires potentiels.

Morgan Stanley est l’une des principales banques d’investissement, au même titre que JPMorgan, Wells Fargo, UBS, Citigroup et Goldman Sachs. Ces établissements visent maintenant à embaucher des experts en crypto pour être mieux intégrés dans le monde crypto cohabitant avec celui de la TradFi.

Clément Dubois

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.