A
A

Le bitcoin (BTC), la porte de sortie pour les riches Russes

dim 06 Mar 2022 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

La Russie fait face à de nouvelles sanctions dans le cadre de la guerre qu’elle a engagée contre l’Ukraine. Pour les surmonter, les Russes pourraient se tourner vers les cryptomonnaies.

Un investisseur légendaire a récemment lancé un avertissement sévère contre la Russie. « La Russie a presque 50 % de ses réserves en devises contrôlées par des gens qui veulent lui faire du mal. Elle a 22 % en or, la seule partie de ses réserves que les autres pays ne peuvent pas contrôler », a déclaré M. Miller sur CNBC, ajoutant que « du point de vue de la Russie, ce n’est pas une position idéale ». Dans ce contexte, le pays pourrait se tourner vers les cryptomonnaies.

Le bitcoin (BTC) est la seule option

Durant cette semaine, en raison de la guerre en Ukraine, les États-Unis et plusieurs pays d’Europe ont imposé des restrictions radicales sur le plan économique. Cette démarche a contribué à d’importantes conséquences sur le système financier de la Russie. L’objectif est clairement défini : « Nous allons paralyser les actifs de la banque centrale russe [et] rendre impossible la liquidation de ses actifs », a déclaré la semaine dernière Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

« Aucune banque au monde, autre qu’une banque russe, ne vous acceptera une fois que vous serez sur la liste des sanctions, alors où pourriez-vous mettre votre argent ? », a déclaré cette semaine à la BBC Nigel Kusher, le directeur général du cabinet d’avocats W Legal, ajoutant que le bitcoin (BTC) est « la seule option » pour certains oligarques et milliardaires russes visés par les sanctions internationales.

Le bitcoin (BTC), une assurance contre la catastrophe

Le bitcoin (BTC) devient de plus en plus une ressource importante pour des millions de personnes dans le monde. En Russie, des milliardaires pourraient se lancer dans le secteur des cryptomonnaies, surtout que de nouvelles mesures sont prises par les pays européens et par les États-Unis pour réduire les efforts de la Russie dans le cadre de la guerre qu’elle mène contre l’Ukraine.

Le mois dernier, M. Miller a déclaré qu’il considérait le bitcoin (BTC) comme une assurance contre une éventuelle « catastrophe financière », avertissant que d’autres pays pourraient être touchés par des situations de crise similaires à celles du Liban et de l’Afghanistan. « Je pense que c’est très haussier pour le bitcoin en particulier », a déclaré Miller cette semaine.

En raison des pressions que subit la Russie pour avoir engagé une guerre contre l’Ukraine, il se pourrait que de plus en plus de personnes riches se lancent dans le secteur des cryptomonnaies afin de sécuriser leurs fonds.

Source : Forbes

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune ! 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !