A
A

Après ses mensonges sur Bitcoin, C.Wright ajoute le plagiat à la liste de ses exploits

mar 14 Avr 2020 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Ça fait longtemps que je n’ai pas rédigé un article sur Faketoshi ! Je ne pouvais rater cette occasion de pondre quelques lignes sur l’un des trois cavaliers de l’apocalypse de Bitcoin, surtout que Craig Wright pourrait bientôt se voir attribuer le titre de « Docteur es Bêtises et Mensonges ».

Craig Wright : Quoi de neuf Docteur ?

« Craig Wright, accusé de plagiat » : franchement, on ne va pas non plus faire semblant d’être surpris. Faketoshi aura au moins gagné une palme d’or décernée par de nombreux twittos et autres journalistes et blogueurs de nombreux média comme Decrypt.co,  Cointelegraph ou encore Medium.com : le titre de falsificateur de l’année – bon, on aurait peut-être aussi dû lui décerner un titre d’humoriste car il me fait bien marrer avec toutes ses bêtises.

Craig Wright to become the world's top philanthropist. Allegedly ...

La thèse en droit commercial, de l’Australien de 50 ans, intitulé « The Impact of Internet Intermediary Liability » afficherait ainsi de nombreuses pages et paragraphes plagiés.

Paraphrases fréquentes mais surtout – comme Monsieur n’a pas froid aux yeux – reprise littérale in extenso de gros passages venant d’ouvrage comme ceux de Pearson, une quinzaine de pages copiées sans reformulationsi je faisais ça, je crois que mon rédacteur en chef me remercierait.

Note du rédacteur en Chef : « That’s correct »

Texte de Craig Wright (à droite), repris d'autres travaux, sans mention de sources
Texte de Craig Wright (à droite), repris d’autres travaux, sans mention de sources

Sans lui, on s’ennuierait !

On attend toujours ces fameuses clefs qui lui donneraient accès à la non moins fameuse fiducie de 1,1 million de BTC , tout comme on attend toujours d’autres preuves qui prouveraient qu’il est Satoshi Nakamoto.

Changpeng Zhao, qui a apparemment moins d’humour que moi, l’a mis au ban de la communauté crypto, allant jusqu’à qualifier lui et son bébé Bitcoin Satoshi Vision (BSV), de « fraudes« .

C’est son titre de docteur qui est donc aujourd’hui remis en cause : heureusement qu’il y a des médecins et des docteurs en philosophie sinon, pauvre, pauvre patients ! Qui sait quelles couleuvres il leur aurait fait avaler.

Craig Wright ou l’art du spectacle et du mensonge : il aurait pu faire une grande carrière dans la prestidigitation et dans la politique. La cryptosphère regorge malheureusement de pas mal de pigeons à qui il arrive à faire avaler du BSV. Ouais, t’es juste un gros jaloux, notre docteur charismatique est le meilleur. Ok, mais faudra pas venir pleurer ensuite si le BSV se crashe, au moins ça me ferait un autre sujet intéressant à traiter. Ma plume en sera ravie !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !