A
A

Bitcoin (BTC), NFT, métaverse : Les enjeux pour 2022 pour continuer de faire croître l’écosystème

lun 03 Jan 2022 ▪ 17h30 ▪ 5 min de lecture - par Karen Jouve

Une fois développé l’ensemble des grands moments de l’année, regardons les défis qu’il nous reste à accomplir afin de continuer d’avoir un écosystème prometteur et de construire une nouvelle version de notre société.

Data analyzing in exchange stock market: the candle chars on dis

Des grands défis à relever

Premièrement, le défi de la sécurité. Grâce à son mécanisme de cryptage et à son infrastructure décentralisée, la blockchain possède l’un des cadres technologiques les plus sûrs qui soient. Néanmoins, des failles dans le code des smart contracts, des acteurs malveillants ou, tout simplement, de mauvaises pratiques en matière de sécurité, peuvent entraîner des résultats indésirables avec des conséquences négatives. Sécuriser ses jetons avec un portefeuille matériel, faire ses propres recherches avant d’investir, éviter de cliquer sur des liens suspects ou partager une clé privée avec d’autres personnes sont quelques exemples de bonnes pratiques de sécurité faciles à réaliser et qu’il convient d’adopter en tout temps.

Deuxièmement, le défi de la régulation. Qu’il s’agisse de protéger les utilisateurs de blockchain, mais aussi d’accroître le niveau de confiance au sein du secteur, la régulation est l’incontournable d’une filière en pleine structuration et professionnalisation. Sans doute négligées au départ, les questions réglementaires deviennent une priorité dans le monde entier. C’est le cas de la SEC aux États-Unis, de la Commission européenne dans l’UE mais aussi de l’AMF en France avec le développement du statut PSAN par exemple.

Source : World Economic Forum

La régulation doit aider le secteur à se développer sans pour autant freiner l’innovation, et c’est dans ce sens que des acteurs comme l’ADAN en France aident les projets de l’écosystème à se développer.

D’autres défis comme celui de la propriété intellectuelle de projets blockchain peuvent se poser, même si elle va à l’encontre du modèle open source, elle pourrait permettre de protéger le travail de développeurs.

Également, la fidélisation et la rétention d’une clientèle figurent au centre des projets, encore plus avec les NFT. Si le secteur veut se développer, il faut à tout prix considérer la base d’utilisateurs comme une priorité absolue, et l’entretenir comme il se doit. Cela permettra aussi de booster une plus grande adoption du grand public.

Enfin, les fake news qui tentent de corrompre et de donner une mauvaise image de la blockchain et de ses cas d’usages.

Il est essentiel de fournir autant d’informations éducatives au grand public que possible. Cela permettra de réduire le nombre d’hypothèses erronées qui conduisent à une perception négative de l’ensemble du secteur.

Et notamment, d’entrevoir autrement le dernier défi qui est celui de la transition environnementale pour laquelle la blockchain et les cryptomonnaies peuvent avoir un rôle à jouer en témoignent les dernières annonces de Tezos ou Solana en la matière.

En effet, s’il est vrai que le mécanisme de consensus Proof of Work (PoW) utilisé dans les blockchains comme Bitcoin ou la première itération d’Ethereum est loin d’être économe en énergie, ce mécanisme de consensus est de moins en moins utilisé en raison de ses inconvénients opérationnels tels que sa faible vitesse et sa faible évolutivité. La quasi-totalité du spectre actuel des DApp repose sur d’autres mécanismes de consensus comme la preuve d’enjeu et la preuve d’autorité, entre autres, qui sont beaucoup plus efficaces en matière de consommation d’énergie. Il est donc exagéré de dire que les NFT, les jeux et les autres cas d’utilisation de la blockchain nuisent à l’environnement.

2021 a prouvé que l’industrie de la blockchain est l’un des secteurs les plus excitants

Grâce à l’euphorie suscitée par les avatars et les NFT, le grand public a finalement pris conscience de la puissance de cette technologie. L’augmentation de la demande de NFT, renforcée par un volume d’échange de 22 milliards de dollars, n’est que la partie émergée de l’iceberg. Le potentiel de ces actifs est énorme et va au-delà de l’impact monétaire au sein de l’industrie.

Même si tous les regards se sont tournés vers les NFT, le gaming et le métaverse, la DeFi continue de se développer et se consolider. Ethereum devrait évoluer dans le bon sens avec l’arrivée de la Proof of Stake.

Et même s’il reste de nombreux défis, l’adoption semble plus proche que jamais, notamment au vu de la situation financière traditionnelle et de l’inflation qui amène à repenser notre système monétaire actuel.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Karen Jouve avatar
Karen Jouve

Passionnée des nouvelles technologies, et de blockchain ! Dénicheuse de news tendances, des dernières évolutions du marché, et des pépites de l'écosystème, je me fais un plaisir de vous faire découvrir cet univers sous toutes ses couleurs.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !