Se connecter S'abonner

Alors que la DeFi augmente, le marché voit de plus en plus Polkadot (DOT) comme le futur Ethereum (ETH)

Moonbeam veut créer Ethereum (ETH) sur Polkadot (DOT). Ce dernier est aujourd’hui considéré comme l’un des challengers sérieux de l’ETH qui passe une belle année, malgré les problèmes de congestion du réseau avec l’explosion de la DeFi durant l’été 2020. Le token DOT enregistre une hausse de sa demande ; l’écosystème de Polkadot est composé de centaines projets dont certains sont bien connus dans la DeFi.

DOT : à la poursuite d’Ethereum

L’essor de la DeFi devrait assurer la pérennité d’Ethereum. L’Ether enregistre une hausse de 266% cette année.

Mais les investisseurs aguerris préfèrent diversifier leur portefeuille et s’intéressent aux projets qui pourraient éventuellement concurrencer Ethereum.

Le projet Polkadot fut initié par Gavin Wood qui avait participé à la création d’Ethereum. Depuis son listing sur les exchanges au mois d’août 2020 et après la division de Polkadot par 100, le token DOT a gagné plus de 44%.

Un responsable de la société d’investissement KR1, Keld van Schreven, a indiqué que la demande pour le DOT était importante.

Pas de Vitalik Buterin bis !

L’architecture de Polkadot repose sur le concept des parachaînes – une abréviation de « parallel blockchains » – capables de traiter un nombre plus important de transactions qu’Ethereum.

Parity Technology est l’acteur-clé derrière le développement de Polkadot ; la société est également à l’origine de Substrate, un ensemble d’outils permettant de créer des applications décentralisées sur la blockchain.

Selon van Schreven, 230 projets seraient en cours de construction sur la plateforme parmi lesquels figurent Interlay, un projet de wrapped Bitcoin baptisé PolkaBTC, ou encore le fournisseur de liquidités cross-chain Equilibrium.

Les parties prenantes de Polkadot découragent l’utilisation du terme « Ethereum killer » et le considèrent plus comme une progression naturelle de l’écosystème global.

Schreven estime que Polkadot apportera de nouvelles fonctionnalités en termes d’évolutivité, de finalité et de gouvernance.

La gouvernance d’Ethereum est actuellement centrée autour de Vitalik Buterin alors que Polkadot espère mettre en place une gouvernance plus rigoureuse et systématisée.

Une seule blockchain ne peut supporter le poids de la DeFi. Pas sûr que le basculement vers l’ETH 2.0 suffise pour qu’Ethereum soit en mesure de soutenir l’essor du secteur – les experts DeFi sont d’ailleurs pessimistes à ce sujet. Polkadot sera-t-il un Ethereum Killer, une évolution logique de l’ETH, un complément à ce dernier ? La gouvernance y serait meilleure sans un personnage central emblématique du projet. Mais Polkadot doit surtout penser à sécuriser son écosystème des hacks. 5 hacks dans la DeFi en un mois : une crypto-hémorragie à arrêter.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo