Ethereum Name Service (ENS), la nouvelle cryptomonnaie

lun 27 Déc 2021 ▪ 12h00 ▪ 7 min de lecture - par Emile Stantina

Ça ne vous a sûrement pas échappé, une nouvelle cryptomonnaie a fait son apparition dans l’écosystème. Elle qui mentionne dans son titre le nom du célèbre Ethereum de Vitalik Buterin. Est-ce de nouveau une histoire de fork à l’image d’Ethereum Classic ? Un coup de publicité pour faire monter les enchères ? D’ailleurs, la spéculation n’a pas attendu très longtemps avant de faire son apparition, un prix de sortie aux environs de 25 $ pour un prix de vente allant jusqu’à 83 $. Quelques heures plus tard, le prix était multiplié par trois, c’était l’augmentation du risque pour les investisseurs et les spéculateurs. Les adeptes de la blockchain voulant à tout prix disposer de ce nouvel actif qui était à coup sûr une valeur en devenir. Mais quel est vraiment ce projet Ethereum Name Service ?

Découvrons-le dans cet article : comment a été créé le projet ? Quelle est l’utilité de cette nouvelle cryptomonnaie et comment fonctionne-t-elle ?

L’histoire

Créée à l’Ethereum Foundation début 2017, la cryptomonnaie « Ethereum Name Service » est devenue une organisation distincte en 2018. L’organisation à but non lucratif singapourienne True Names LTD gère ENS. Il s’agit d’un bien public, une infrastructure Internet de base appartenant à la communauté. ENS est le système de nommage sur blockchain le plus utilisé dans le monde. Après deux années pleines en tant que développeur de la blockchain Ethereum, Nick Johnson est le créateur et le développeur en chef de ce projet. Le service de noms Ethereum était l’un des projets les plus populaires au sein de la fondation. Et pour cause :

ENS offre un moyen sécurisé et décentralisé d’adresser les ressources à la fois sur et hors de la blockchain en utilisant des noms simples et lisibles par l’homme.

Le 9 novembre sur Twitter, le projet annonce le lancement du token ENS.

Le projet Ethereum Name Service

Ethereum Name Service (ENS) est un système de nommage distribué, ouvert, public et extensible basé sur la blockchain Ethereum. Les utilisateurs peuvent enregistrer des adresses en .ETH natives d’ENS ou importer des noms de domaine DNS qu’ils possèdent déjà. Ils peuvent les utiliser comme nom d’utilisateur et profil web3 multiplateformes, et comme site web décentralisé.

Le travail d’ENS consiste à associer des noms lisibles par l’homme tels que « alice.eth » à des identifiants lisibles par machine comme des adresses Ethereum, des adresses cryptographiques, des hachages de contenu et des métadonnées.

ENS prend en charge la « résolution inverse ». Cela permet d’associer des métadonnées telles que des noms canoniques ou des descriptions d’interface avec des adresses Ethereum. Ethereum Name Service a des objectifs similaires au service de nom que l’on connaît d’Internet, appelé Domain Name System (DNS). Cependant, il dispose d’une architecture différente qui dépend des capacités et des contraintes fournies par l’environnement Ethereum.

Comment fonctionne ENS ?

Comme le système DNS, ENS fonctionne sur la base de noms hiérarchiques séparés par des points appelés des domaines. Le propriétaire d’un domaine aura un contrôle total sur les sous-domaines et peut les configurer comme il le souhaite. Par exemple si Bob détient un nom de domaine comme « bob.eth », il peut très bien créer « pay.bob.eth ».

Tout utilisateur peut obtenir la propriété d’un nom spécifique pour son propre usage en respectant les règles imposées par les contrats de bureau d’enregistrement.

Ethereum Name Service se déploie sur le réseau principal de la blockchain Ethereum ainsi que sur plusieurs réseaux de tests. Si l’utilisateur souhaite utiliser une bibliothèque comme Javascript ou une autre application, la technologie va détecter le réseau et va déployer ENS. Les utilisateurs peuvent utiliser directement ENS Manager ou l’ensemble des applications compatibles avec l’environnement afin de découvrir le projet.

Le token ENS

Les utilisateurs peuvent réclamer leurs tokens ENS depuis le 8 novembre 2021. Ce jeton est utilisé pour la gouvernance du projet. Les utilisateurs doivent déléguer leur droit de vote à un membre de la communauté jusqu’au 4 mai 2022. Après quoi tous les tokens restants seront envoyés à la trésorerie du DAO.

Avec le lancement du jeton ENS et de la DAO (Decentralized Autonomous Organisation), la communauté pourra régir le protocole Ethereum Name Service. Pour le moment la communauté s’axe sur le développement de la DAO afin de rendre le projet autonome.

Après cela, et dans son premier acte en tant que DAO, les détenteurs des tokens ENS voteront sur une proposition. Elle vise à demander formellement aux détenteurs de clés racines la possibilité de régir les paramètres du protocole. Ils pourront régir les paramètres suivants :

  • La tarification d’obtention d’un domaine en .ETH
  • L’oracle des prix
  • Contrôler les fonds de la trésorerie communautaire existante
  • Percevoir les revenus futurs générés par l’activité

Les propositions nécessiteront le soutien d’au moins 100 000 tokens pour être votés et un vote à la majorité simple pour approuver avec un quorum d’au moins 1 % de tous les jetons.

Conclusion

En bref, grâce à Ethereum Name Service, l’utilisateur peut donner un nom à sa propre adresse Ethereum ou toute autre chaîne préférée. Ce système est similaire à la façon dont fonctionne le serveur DSN pour les adresses web. Les adresses IP hébergent tous les sites Internet, mais personne ne la renseigne réellement dans son navigateur.

A la place nous avons créé des noms comme Amazon.com et pas une suite de chiffres incompréhensibles pour l’humain (204.231.243.102). Ethereum Name Service a de nombreuses fonctionnalités intéressantes, et permet de rendre la technologie blockchain plus accessible, exactement comme nous l’avons fait auparavant pour internet.

Que de chemin parcouru pour Ethereum, encore une belle réussite qui permet de faire un pas de plus vers l’adoption de masse. La communication humaine avec les machines s’améliore et la technologie continue de se développer petit à petit.

Pour information : ENS a créé une organisation appelée « The ENS Foundation » aux îles Caïmans pour représenter légalement la DAO et ainsi remplir toute obligation fiscale. Les statuts de la fondation donnent aux détenteurs de jetons le droit de nommer et de révoquer les administrateurs, et de demander à la fondation de prendre des mesures concrètes.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Emile Stantina

Intéressé par l'investissement et les marchés financiers après une école de commerce à Chambéry, la passion pour les cryptomonnaies fût évidente. La blockchain est sûrement l'outil universel de demain.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.