NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La blockchain décentralisée free TON devient mainnet

Il n’existe pas un meilleur endroit que Free TON où le rôle de la communauté est placé au premier plan et détermine à lui seul le devenir du réseau. Lancé le 7 mai 2020 avec l’ambition d’être un réseau de blockchain décentralisé et dirigé par la communauté, Free TON aura brillamment réussi son pari. En effet, les différentes interactions entre validateurs ont permis une décentralisation suffisante pour ériger le réseau au statut de Mainnet.

La décentralisation avant tout, une politique payante pour Free TON

A l’origine, il n’y avait aucune entité dirigeant le développement de Free TON ni des campagnes de ventes de jetons ou de financement externe pour soutenir celui-ci. L’option choisie, qui n’a d’ailleurs pas changé, a été de tout miser sur la participation de la communauté qui recevait des jetons pour une tâche exécutée. Ces tâches ont généralement fait l’objet de concours ou de propositions de collaborations sur le réseau. On en dénombre aujourd’hui respectivement plus d’une centaine et plus d’une vingtaine avec pour comme résultat une meilleure adoption de Free TON.

Au troisième trimestre de l’année, quatre semaines ont été consacrées à l’organisation de plusieurs concours de validation afin de solliciter les validateurs les plus compétents de divers horizons. C’est ainsi que le réseau s’est retrouvé avec plus de 400 validateurs pour le rendre suffisamment décentralisé le 22 décembre passé. Devenu à présent un Mainnet, le réseau a également acquis le validateur Rust pour augmenter ses performances en termes de vitesse, de débit et de latence. Par ailleurs, TON Labs a rendu la dernière version du SDK qui comporte de nouvelles fonctionnalités rendant son utilisation plus accessible et facile.

Une décentralisation suffisante atteinte en seulement 8 mois  

Il existe à ce jour plus de 15 groupes de sous gouvernance dans Free TON qui ont été formés pour fonctionner de façon autonome. Pour chaque compétence recherchée, il se forme chaque semaine un groupe constitué d’expert en développement, rédaction de contrats intelligents, création d’applications et autres. Cette méthode a ainsi permis au réseau d’affiner l’évolutivité sociale et l’exécution des tâches.

À la faveur d’une récente cérémonie diffusée en direct, la communauté Free TON a dévoilé la Déclaration de décentralisation et ses addendas initialement signés par les premiers membres du lancement. Lors de cette cérémonie, l’un des représentants de TON Labs a d’ailleurs tenu à saluer la prouesse réalisée par la communauté. « Nous sommes ravis de parvenir à une décentralisation suffisante dans les 8 mois suivant le lancement initial. Cela renforce la viabilité du modèle de gouvernance choisi pour ce réseau, et le pouvoir d’une communauté diverse et à croissance rapide qu’est Free TON » a-t-il déclaré.

Bien qu’il ne soit en place que depuis un mois, Cyril Paglino -le PDG de TON Labs- peut déjà se vanter du succès décroché par le réseau dont son équipe est le principal développeur. L’homme dont l’arrivée a suscité beaucoup d’enthousiasme a d’ores et déjà promis l’avènement d’autres projets mettant en avant les performances uniques de Free TON

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo