Se connecter S'abonner

La centralisation est un problème pour les réseaux sociaux

Le 14 février 2020, le réseau social VOICE est enfin lancé. Son caractère décentralisé vise non seulement à permettre à ses utilisateurs de rémunérer directement leurs créateurs de contenu préférés mais également, à lutter plus efficacement contre les fake news.

Pour Jack Dorsey, le futur des réseaux sociaux reposerait sur Bitcoin (BTC) et la blockchain.

C’est au tour d’Eric Yang de monter au créneau pour défendre l’intérêt de décentraliser les réseaux sociaux confrontés aujourd’hui à 3 problèmes majeurs.

Transformer ou migrer : la voie de la décentralisation

La question de la censure et de la propagation de fake news font partie des problématiques majeures des réseaux sociaux.

Le fondateur de la startup Junto, Eric Yang, considère que les 3 sujets qui sont particulièrement importants dans le contexte actuel sont la gouvernance, la protection des données des utilisateurs et la centralisation.

Junto fait partie des nombreuses startups proposant un modèle alternatif de média décentralisé. Bien que le réseau Junto ne soit pas basé sur la blockchain, la décentralisation est assurée grâce à une solution de grand livre distribué baptisée Holochain.

D’autres approches visent à transformer l’environnement actuel plutôt que d’inciter les gens à migrer vers d’autres plateformes, à l’exemple de celle de Discussions.app intégrée sur la blockchain Telos.

Le Yang des réseaux sociaux

Dans une interview accordée à Cointelegraph, Eric Yang a indiqué qu’il existait des solutions pour remédier au climat d’agressivité rencontré actuellement sur la plupart des réseaux.

Les modèles de gouvernance et de revenus doivent être corrigés pour maintenir l’intégrité d’une plateforme. Junto par exemple est géré par une association à but non-lucratif.

Junto Foundation

Concernant les problèmes relatifs à la censure et au respect de la vie privée, ils peuvent être résolus avec une approche décentralisée.

Yang a également proposé de revoir les bases sur laquelle l’expérience des utilisateurs est construite : il cite l’exemple des algorithmes utilisés actuellement pour renforcer l’engagement des utilisateurs à une certaine catégorie d’opinions.

Yang estime que les problèmes relatifs à la modération du contenu, étant donnés les coûts associés, sera les plus difficiles à résoudre.

Que serait le business model de Facebook et des autres réseaux sociaux sans le contrôle qu’ils ont sur les données de leurs utilisateurs ? La blockchain arrivera-t-elle à transformer un monde basé aujourd’hui sur un « flicage » générant des milliards de dollars ? VOICE et Junto veulent montrer la voie mais, le chemin de la décentralisation est semé d’embuches, qui mènent parfois sans le vouloir à une recentralisation des process.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo