La fédération Liquid s’agrandit

mar 19 Jan 2021 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Cryptodidacte a pondu une analyse détaillée de Liquid pour les lecteurs de The Coin Tribune qui découvrent cette surcouche du réseau Bitcoin (BTC). La fédération de cette sidechain BTC s’agrandi avec 6 nouveaux membres correspondant à des grandes sociétés cryptos.

La famille Liquid s’agrandit

Blockstream a ajouté 6 grandes sociétés crypto à la fédération Liquid qui assure la gouvernance de cette sidechain BTC.

Les 6 nouveaux membres de la fédération Liquid incluent Coinos, Komainu, Nym, Vulpem Ventures, Watchdog Capital et Sideswap.

Le 11 janvier 2021, un tweet de Liquid Network indique que la fédération compte désormais un total de 59 membres dont les plus connus sont OKEx, BitMEX, Huobi, CoinShares et Ledger.  

Malgré l’augmentation du nombre des membres de la fédération, le volume et la TVL de Liquid sont éclipsés par les Bitcoin tokénisés sur Ethereum (ETH), le boom de la DeFi durant l’été 2020 ayant augmenté de manière significative la demande pour les BTC sur ETH.

Eclipse de BTC sur ETH

Fin 2015, Liquid est présenté comme une sidechain de Bitcoin, destinée à accélérer les transactions BTC.

La sidechain supporte les tokens LBTC adossés à Bitcoin. Selon les données officielles,  il y a 2 756 LBTC en circulation. Liquid traite environ 540 transactions par jour.

Selon btconethereum.com, Ethereum compte actuellement plus de 148 000 BTC, pour une valeur de plus de 5 milliards de dollars. La valeur de Bitcoin sur Liquid représente 1,86% des BTC sur ETH.

Malgré les compliments de Blockstream sur les qualités du Lightning Network pour ses transactions P2P rapides, l’adoption de Lightning a également été éclipsée par les BTC tokénisés sur Ethereum au cours des derniers mois.

Selon bitcoinvisiuals.com, Lightning Network dispose de 1 060 BTC, une quantité équivalente à moins de 1/100ième des Bitcoins verrouillés sur l’ETH.

Les 3/4 des BTC sur Ethereum sont verrouillées dans le protocole wrapped Bitcoin, contre 12% pour le HBTC et près de 9% pour le renBTC.

Ces protocoles destinés à améliorer la vitesse des transactions BTC ou encore à amener la DeFi dans Bitcoin, ont-ils réellement un avenir ? LBTC, wBTC, HBTC, renBTC : ça commence à en faire beaucoup, tmtc ! Le réseau Bitcoin doit évoluer pour faire du BTC une vraie monnaie : des transactions rapides, des microtransactions à moindres frais, un réseau scalable à souhait. Les CBDC pourront-elles résoudre ces problèmes, en se passant de la blockchain ? Le défi de la scalabilité et de la maîtrise des gas : Vitalik Buterin et son équipe pourront peut-être trouver un début de solution qui inspirera les autres projets cryptos.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.