NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

L’âme de Satoshi Nakamoto dans les Premiers blocs de Bitcoin (BTC)

Bonjour le tam-tam sur les réseaux sociaux avant même que le bébé ne vienne au monde : les nouveaux projets cryptos souffrent d’un manque de discrétion dans leurs premiers âges. Une croissance à un rythme modéré, loin des promotions agressives, semble pourtant avoir contribué au succès de Bitcoin (BTC) ; sans oublier que son papa a dû prendre les choses en main pour le protéger contre les vautours, le temps qu’il soit en mesure de se défendre par lui-même.

Les 5 minutes de Satoshi : un silence suspicieux

Sergio Demian Lerner s’est fait un nom dans la cryptosphère en identifiant la structure graphique de minage des premiers Bitcoins, une technique baptisée sous le nom de Patoshi Pattern.

Lerner a publié récemment un article sur son blog dans lequel il révèle de nouveaux détails sur ce sujet.

Il se focalise sur un intervalle de temps de 5 minutes après la création des premiers blocs : ses graphes indiquent que Satoshi Nakamoto aurait cessé de miner durant cet intervalle.

Lerner soutient que ce détail semble anormal : la probabilité que le mineur le plus important du réseau soit dans l’impossibilité  de résoudre les fonctions de hachage en moins de cinq minutes, est quasiment nulle.

Il ne s’agirait donc pas d’une coïncidence mais d’une stratégie délibérée de la part de Satoshi Nakamoto.

L’objectif du créateur de Bitcoin était vraisemblablement de permettre à d’autres utilisateurs de miner du BTC.

Satoshi Nakamoto minage premiers Bitcoins BTC

Source : Image via Twitter

L’ère d’un Bitcoin centralisé

En l’absence de mineurs, Satoshi Nakamoto pouvait augmenter son hashrate de manière à ce qu’un bloc soit créé en moins de 25 minutes ; Lerner souligne que jusqu’au bloc 16 000, Nakamoto contrôlait 99% du hashrate.

Les débuts de Bitcoin sont marqués par la participation d’un petit nombre de mineurs mais, le papa de Bitcoin était parfaitement conscient que la viabilité de son bébé dépendrait en majeure partie, de la contribution d’un maximum de personnes.

Satoshi Nakamoto souhaitait également protéger le projet naissant des acteurs malintentionnés : selon l’un des premiers développeurs de Bitcoin, Laszlo Hanyecz, Satoshi Nakamoto était particulièrement inquiet des tentatives d’attaques sur Bitcoin avant que le réseau ne soit capable d’y résister. Il possédait d’ailleurs un GPU spécialement dédié à sa protection.

Même Bitcoin a connu une période centralisée, où Satoshi Nakamoto a dû diriger le réseau d’un hashrate ferme, tout en veillant à lâcher prise petit à petit afin de laisser la place au jeu collectif sur le long terme. La gestion de cette transition est cruciale pour une croissance saine d’un projet crypto. On ne décentralise pas d’un coup de baguette magique.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo