NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Polkadot (DOT) explose grâce au soutien de Binance

Alors qu’Ethereum faisait face à des problèmes d’extensibilité, un protocole se préparait en coulisse pour lui ravir sa place. Même si cela est loin d’être fait actuellement, il a néanmoins réalisé un beau parcours et s’affirme de plus en plus au sein de l’espace cryptographique. Dans un affrontement déséquilibré qui l’oppose à Ethereum, Polkadot vient de recevoir un énorme soutien de la part de Binance. L’exchange qui a adopté la blockchain a bien voulu consentir un investissement financier de 10 millions de dollars pour le développement de son écosystème.

Polkadot remplace l’ETH sur la page d’accueil de Binance

Écosystème de blockchain en croissance rapide, Polkadot a fait l’ingénieux choix de s’attaquer à l’un des problèmes les plus urgents auxquels est confronté l’espace cryptographique. Il est en effet parvenu à faciliter le transfert de toutes les données, y compris les jetons, entre les blockchains. Une prouesse qui lui a valu la reconnaissance de tout le secteur et qui a attiré l’attention de potentiels investisseurs comme Binance. L’exchange a d’ailleurs contribué à la hausse de la valeur de DOT en investissant 10 millions de dollars en faveur des projets de l’écosystème de Polkadot.

 D’une valeur moyenne de 4,77 $ le 24 décembre, le Dot est passé à 7,65 $ le 30 décembre d’après les données fournies par CoinMarketCap. Il s’agissait alors pour l’actif d’une valeur record alimenté par une croissance de 60% en l’espace d’une semaine. Loin de s’arrêter en si bon chemin, Binance a carrément fait remplacer l’ETH par Polkadot sur sa page d’accueil. Il s’agit là d’une exposition rêvée pour l’actif qui peut se mettre à rêver de rivaliser avec le plus grand altcoin du marché. L’exchange a justifié sa démarche par un besoin de faire profiter à ses utilisateurs l’expérience de la finance décentralisée.

Les raisons ayant poussé Binance à adopter Polkadot

Avec DOT, le protocole permet aux utilisateurs de bénéficier de trois principales fonctions qui ont d’ailleurs contribué à son succès. La première n’est rien d’autre que sa capacité à servir de jeton de gouvernance permettant aux détenteurs d’avoir le contrôle sur le protocole. Les détenteurs du jeton peuvent également s’en servir pour assurer la sécurité du réseau en le mettant en jeu. Pour finir, le DOT permet aux détenteurs de lier les actifs pour créer de nouveaux parachains.

Plus que ces trois fonctions, c’est surtout l’implication du protocole dans des centaines de projets qui a fini de convaincre Binance de lui accorder son soutien. « Polkadot est une blockchain en pleine expansion qui soutient plus de 300 projets d’écosystème à ce jour, y compris le projet Reef Finance récemment lancé. En tant qu’environnement opérationnel à chaînes multiples, Polkadot soutient les registres, le calcul, les actifs et le transfert de données entre les chaînes » précisa l’exchange.

Bien avant Binance, Huobi Global accordait déjà à Polkadot un financement de 5 millions de dollars en Tether avec l’ambition de devenir un acteur majeur de son écosystème. Il faut ajouter à cela le soutien de la Fondation web pour permettre au réseau d’obtenir plus de validateurs.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo