DOJ : Un poste vacant de directeur d'équipe dans le domaine du bitcoin (BTC) et autres cryptos

dim 31 Oct 2021 ▪ 11h30 ▪ 4 min de lecture - par Jean-Louis Lefevre

Le ministère de la Justice des États-Unis (DOJ) est à la recherche d’un candidat pour le poste de directeur de la National Cryptocurrency Enforcement Team (NCET). Cela est indiqué sur le site des postes vacants du gouvernement fédéral.

De qui le DOJ a-t-il besoin?

Selon l’annonce, le nouvel employé dirigera « une équipe de procureurs expérimentés enquêtant et poursuivant des affaires liées à la cryptomonnaie ». Le salaire sera entre 144 128 dollars et 172 500 dollars par année, en fonction de l’expérience du candidat.

Les travaux du directeur seront menés dans plusieurs domaines et contiendront de telles conditions:

  1. Le directeur dirigera « une équipe de procureurs expérimentés enquêtant sur l’utilisation de la cryptomonnaie dans des opérations illégales »
  2. Le nouveau fonctionnaire conseillera les procureurs des États et les enquêteurs.
  3. Le directeur collaborera également avec le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN), la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC) et d’autres agences sur la réglementation des cryptomonnaies.
  4. Il s’occupera d’établissement des relations avec des entreprises privées ayant une expertise dans le domaine des cryptoactifs.
  5. Le chef du NCET doit avoir de l’expérience dans des affaires complexes sur les cryptomonnaies et la blockchain. Le candidat potentiel doit avoir au moins un an d’expérience dans un poste de direction et au moins cinq ans en tant que procureur.
  6. Le chef du NCET voyagera beaucoup à travers le pays et au-delà.

« [Le directeur] se concentrera sur le soutien, l’enquête et la poursuite des crimes liés à la cryptomonnaie, et dirigera les efforts du Ministère pour réduire l’utilisation des cryptoactifs en tant qu’outil criminel », indique la description du poste.

Fonctions du NCET

Début octobre, la procureure générale adjointe Lisa Monaco a annoncé la création du National Team qui vise à renforcer la capacité de la structure à lutter contre les marchés financiers permettant aux cybercriminels de « prospérer ». L’équipe comprendra des spécialistes de la lutte contre le blanchiment d’argent et de la cybersécurité.

« Les plateformes d’échange de cryptomonnaie veulent devenir les banques du futur, nous devons donc nous assurer que les gens peuvent faire confiance aux systèmes utilisés et nous devons être prêts à mettre fin aux abus. L’essentiel est de protéger les consommateurs », a déclaré Monaco lors de la conférence virtuelle Aspen Cyber Summit.

Monaco a également annoncé le lancement d’une initiative visant à contrôler les entrepreneurs publics recevant des fonds fédéraux. Son objectif est de « poursuivre les entreprises qui ne respectent pas les normes de cybersécurité recommandées ».

Rappelons qu’en août, les médias ont rapporté que les autorités américaines avaient offert une récompense en cryptomonnaie en échange d’informations précieuses sur les hackers. En mai, à la suite de l’incident de cyber-chantage du Colonial Pipeline et de l’augmentation générale de la criminalité, le ministère de la Justice des États-Unis a créé un groupe de travail chargé d’enquêter dans ce domaine.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Jean-Louis Lefevre

Je suis convaincu que les cryptomonnaies nous ouvrent des perspectives inédites extraordinaires que je ne veux rater sous aucun prétexte ! J’essaie d’enrichir en permanence mes compétences en la matière et de partager avec vous tout ce que j’apprend avec mes followers et mes heures passées à explorer cet univers.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.