Se connecter S'abonner

La blockchain au service de l’énergie, c’est maintenant !

Dans un écosystème de plus en plus connecté, la consommation électrique mondiale ne cesse de croître. La blockchain, souvent décriée comme destructrice environnementale en raison de la Proof-Of-Work (et cela à tort), semble apporter plusieurs pistes de réflexions quant à la gestion et l’exploitation nouvelle des réseaux d’énergie. Quels sont les enjeux au cœur de la dynamique énergétique, et comment la blockchain peut-elle se positionner par rapport à cela ? Afin de répondre à cette problématique, Mohammed, co-fondateur du projet Lightency, accorde à TheCoinTribune de son temps afin de soulever et développer les enjeux intriqués de l’énergie et de la blockchain.

Pourrais-tu commencer par t’introduire à nos lecteurs et introduire le projet Lightency ? 

Je m’appelle Mohamed Mnif, je suis expert-comptable de formation et j’exerçais dans des multinationales de conseil avec un intérêt particulier pour les thématiques de durabilité et les projets de communauté.

Avec mon associé, Jaafar, nous avons commencé à nous intéresser à la technologie blockchain et nous avons vite saisi  son potentiel impact dans de nombreux domaines, et surtout ses possibilités pour le continent africain. Nous avons donc commencé par regrouper plusieurs personnes autour de nous qui partageaient notre enthousiasme sur cette technologie. Nous avons par la suite travaillé sur plusieurs projets, comme DAR Blockchain en Tunisie, avec une volonté d’être un hub pour l’Afrique en coopération avec des acteurs français.

Puis nous avons conceptualisé le projet Lightency qui est une startup française qui développe des solutions décentralisées pour le marché de l’énergie. Notre premier produit est une marketplace, qui rassemble les différents acteurs impliqués dans le circuit de l’énergie, et qui met le consommateur au centre de la chaîne de valeur.

Ainsi, nous créons un écosystème avec des acteurs financiers, typiquement des plateformes de microcrédits et de crowdfunding, et des installateurs de réseaux solaires.  Le but est d’équiper des communautés qui sont dépourvues de stabilité énergétique ou qui souhaitent assurer une transition énergétique depuis le diesel en leur permettant de maîtriser leurs flux énergétiques et de revendre intelligemment leurs excédents de production. Lightency c’est également une équipe de plusieurs personnes ayant contribué de loin ou de près à ce projet, et nous sommes aujourd’hui trois co-fondateurs, avec Jaafar et Mohamed, experts IT et énergie. 

Comment fonctionne dans les faits le projet Lightency ? 

Nous arrivons vers une communauté qui souhaite être équipée par une installation de réseaux indépendants de panneaux solaires (les micro grids).

Nous accompagnons les agriculteurs à s’organiser en groupement d’agriculture et les orientons vers nos partenaires financiers pour obtenir des microcrédits afin de financer les installations, et cela sans forcément avoir d’apport initial. En effet, le manque de fonds est une limite majeure pour la transition énergétique en Afrique. Nous les accompagnons également pour obtenir les différentes subventions d’états qui existent pour accompagner cette transition, et que les agriculteurs ne connaissent pas forcément.

En effet, afin de favoriser l’autoconsommation collective, il existe de nombreuses aides possiblement en Afrique. Une fois le crédit obtenu et les éventuels financements de subvention, nous contactons nos fournisseurs collaborateurs pour installer les infrastructures et Lightency se positionne alors par la suite comme opérateur technologique du réseau d’énergie. Nous assurons l’optimisation de la production du microgrid et nous appliquons le système de marketplace qui ajuste le prix de l’énergie en fonction de l’offre et de la demande.

L’agriculteur sera notifié quand le prix sera minimal ce qui va orienter son profil de consommation vers les pics de production. De même, lorsqu’un consommateur ne consomme pas toute son énergie, on lui propose de revendre cet excédent, assurant au vendeur une monétisation qui lui permettra de rembourser plus rapidement son crédit.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? 

Aujourd’hui, nous en sommes à la beta de la solution. Nous travaillons avec des laboratoires de l’école des ingénieurs à Tunis, où est testé le dispositif d’échange de l’énergie, en démonstration pour des étudiants. Nous planifions activement d’équiper une quinzaine d’agriculteurs au nord de la Tunisie à l’aide de notre solution. Nous avons par ailleurs établi des partenariats avec d’autres acteurs sur le continent, notamment au Sénégal, Mali, et Nigéria. De plus, nous avons participé à plusieurs compétitions de startup blockchain et nous avons remporté plusieurs prix. Enfin, nous démarchons des financements et subventions internationales pour favoriser le développement du projet sur le continent car l’énergie africaine est au cœur des préoccupations de son avenir. 

Pourrais-tu citer d’autres use cases possibles de la blockchain dans le secteur de l’énergie ?

Dans le domaine de l’énergie, il y a tous les grands groupes internationaux qui travaillent sur l’exploration de la blockchain appliquée à l’énergie. Il y a plusieurs use case, comme la traçabilité d’origine de l’énergie, les green energy certificate, ou bien les plateformes de trading d’électricité entre particuliers. Ces uses cases ont relativement prouvé leurs efficacités et leurs faisabilités, mais la technologie étant encore à un stade de développement « infantile », il y a encore beaucoup à améliorer pour déployer massivement ce genre de solutions. Ainsi, nos projets pilotes ont notamment pour vocation d’améliorer notre technologie. 

Quelle est la vision à long terme de Lightency ?  ? 

Lightency a une vision de contribution à l’électrification du continent mais également à l’efficience énergétique dans le monde entier en orientant les comportements de consommation des agriculteurs et des foyers, et demain des machines connectées qui pourraient être amenées à se déclencher lorsque le prix de l’électricité est moindre. Une machine à laver pourrait en tant que IoT être activée automatiquement lorsque le prix de l’électricité est le moins cher. Pareil pour d’autres équipements domestiques qui ne nécessitent pas une fonction à un moment précis de la journée. Par ailleurs, le stock de l’énergie est délicat. Il faut également concevoir le stockage sur des batteries, et la conceptualiser à l’échelle collective plutôt que sur des batteries individuelles. 

Nous portons une vision ambitieuse qui est celle de créer une autonomie énergétique pour des communautés, où l’on valoriserait vraiment l’énergie. Aujourd’hui, nous valorisons beaucoup plus l’or au détriment de l’électricité. Cependant, la consommation énergétique mondiale ne cesse de croître. On doit impérativement valoriser l’énergie. Nous imaginons des smart cities ou l’énergie serait la véritable monnaie d’échange, et où il serait ainsi possible à chaque citoyen de créer sa propre monnaie. Si l’on peut avoir sa propre énergie grâce aux panneaux solaires, on peut tout à fait imaginer exploiter notre propre énergie comme moyen de paiement. C’est tout notre projet : Lightency, pour Light as Currency

La blockchain, comme toujours, bouleverse les paradigmes existants depuis déjà plusieurs siècles. Dans le secteur de l’énergie, nous observons de nouveaux modèles de consommation et de gestion décentralisées qui permettent de remettre les consommateurs locaux au centre de leur maîtrise énergétique. Il reste cependant beaucoup à accomplir, car ces technologies sont encore trop immatures. Il est néanmoins indéniable que des continents comme l’Afrique, seront probablement des lieux privilégiés pour assister au développement de ce nouvel écosystème énergétique. Mais qui sait, peut-être que dans quelques années, nous emploierons tous notre énergie comme moyen de paiement, comme l’imagine si bien le projet Lightency.

Plus d’actions
Partagez

( Contributeur web & vidéo )

Musicien dans l’âme, la découverte de la blockchain résonna telle une mélodie en moi. Je cherche aujourd’hui à diffuser au plus grand nombre cette merveilleuse technologie qui façonnera le monde de demain à bien des niveaux. Si vous avez des remarques ou des questions n’hésitez pas à me contacter sur mon Linkedin !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo