NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

The Graph facilite le traitement des données issues des blockchains

Les blockchains publiques ont désormais un moteur de recherche : The Graph. Ce dernier n’est ni un agrégateur de données, ni une société d’analyse. Il facilite plutôt l’exploitation des données contenues dans les blockchains, aidant ainsi des secteurs comme la DeFi dans leur développement.

The Graph élimine Google

The Graph Network a procédé au lancement de son mainnet le 17 décembre 2020, permettant aux développeurs de rechercher, d’indexer, d’utiliser et de publier plus facilement les données provenant des blockchains publiques.

Ce processus est rendu possible grâce à un réseau international et ouvert d’interfaces de programmation d’applications (API), baptisées subgraphs.

Les API constituent la base de la majorité des applications décentralisées d’aujourd’hui. La transparence de la technologie blockchain est l’un de ses principaux avantages mais, il reste difficile d’interroger le réseau pour en extraire des données.

Le responsable du développement commercial de The Graph, Tegan Kline, décrit ce dernier comme le web sans Google.

Selon Kline, The Graph n’est pas un concurrent des sociétés d’analyse et des agrégateurs de données.

De nombreux outils d’analyse existent et permettent l’extraction des données d’une blockchain mais, la plupart de ces applications fonctionnent de manière centralisée.

Les multiples facettes de The Graph

Kline souligne qu’il est possible de considérer The Graph comme un layer d’open data sur la blockchain.

N’importe qui peut créer et publier sa propre API pour être utilisé par la communauté ; la personne reçoit une partie des frais lorsque le subgraph est interrogé.

Tous les frais et les récompenses sont versés sous forme de Graph Tokens (GRT) disponibles sur le mainnet.

Uniswap (UNI), Aave (AAVE), Synthetix (SNX), CoinMarketCap, Chainlink (LINK) et Coingecko avaient utilisé la version pre-mainnet de The Graph.

Le fondateur d’Uniswap, Hayden Adams, a indiqué que l’intérêt de The Graph réside dans capacité à faciliter la surveillance et l’utilisation des données des contrats intelligents.

On avait déjà les réseaux sociaux sur blockchain avec Voice, on a maintenant le Google de la blockchain avec The Graph. Personne n’a le temps de lire tous les « grands livres ouverts ». The Graph permettra désormais de faire des « lectures » ciblées, ouvrant ainsi de nouvelles voies d’amélioration des projets cryptos, blockchain et DeFi existants. Le plus grand apport de The Graph serait la possibilité d’identifier des contenus malveillants fraichement insérés et visant à créer ou à exploiter des failles dans des protocoles DeFi. Où en serait le web sans les moteurs de recherche ? The Graph pourrait être l’élément clé dans l’accélération du développement de la cryptosphère en général.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo