Activision et Atari rentrent dans le Game Blockchain !

ven 18 Sep 2020 ▪ 8h00 ▪ 4 min de lecture - par Maxime Laglasse

Cela fait depuis fin 2017 qu’Activision avait déposé un brevet pour utiliser la blockchain. Depuis le 8 Septembre, il leur a été attribué officiellement. En parallèle, Atari entre dans sa troisième phase de prévente de son jeton tout en ayant accumulé les partenariats, notamment avec Wax, Marvel ou The Sandbox. Deux mastodontes du secteur des jeux vidéos qui font récemment parler d’eux, mais concrètement, que sait-on de leur projet ?

Activision, très discret

Si Activision est très discret sur la communication autour de ce brevet, ils ont sûrement une bonne raison. Les seules informations présentes dans ce brevet s’articulent autour de deux axes :

  • Les données de classement des joueurs d’un ou plusieurs jeux vidéos
  • La possibilité d’échanger des actifs avec d’autres joueurs entre plusieurs jeux, le tout grâce à un système de normalisation des actifs

Aucune information concernant la blockchain qui sera utilisée n’a encore été fournie, si ce n’est qu’elle sera publique. C’est déjà ça !

Mais pourquoi tant de secret alors que ses concurrents comme Ubisoft n’hésite pas à faire des tests publiquement avec des Lapins Crétins ou Atari qui multiplie les partenariats ?

Peut-être que le studio n’a toujours pas digéré le départ de John Linden, Jamie Jackson et Rudy Koch. Ces trois noms sont ceux qui sont derrière la création il y a deux ans du studio Mythical Games, qui développe le très attendu (dans la communauté) Blankos Block Party !

Ce jeu utilisant le standard dGoods, c’est la blockchain Wax ou EOS qui accueillera le jeu.

Est-ce qu’Activision a envie d’aller jouer sur ce terrain ou préférera attendre ETH2 ? Les paris sont ouverts…

Atari et le $ATRI

Atari, de son côté, ne cache plus son intérêt pour le blockchain gaming. Depuis l’annonce de l’Atarichain et son token $ATRI, le projet multiplie les partenariats et ne s’arrête pas à un type de jeu ou de blockchain !

Unikrn est spécialisé dans le casino, Wax et Arkane dans les NFT, Animoca se veut leader dans les mondes virtuels avec The Sandbox, la Litecoin Fondation qui se diversifie depuis peu dans le gaming…

Autant d’acteurs venant d’horizons différents semblent avoir trouvé en Atari le partenaire idéal pour faire le lien. En même temps, c’est un échange de bon procédé : le blockchain gaming profite du nom historique de la marque pendant qu’elle profite de la fraîcheur apportée par cette nouvelle communauté.

Pour encourager la communauté à faire la promotion de son jeton, elle a lancé un concours Gleam où différentes tâches sont à effectuer dans le but d’avoir une chance de récupérer des jetons. 

Le pari que s’est fixé le studio à vouloir créer son univers liant l’industrie du blockchain gaming semble donc bien parti, il ne reste donc que le succès de l’ICO publique pour parfaire ce tableau !

Conclusion

La hype continue de monter pour ces deux énormes acteurs du jeu vidéo traditionnels qui marquent la rentrée avec des gros titres. Même si pour le moment rien n’est possible concrètement pour l’utilisateur final, il est important de constater que les acteurs de l’ancien monde commence à réellement s’intéresser au nouveau. La démocratisation de la blockchain continue de faire son chemin et il est très plaisant que ça soit le modèle du “play to earn” qui soit parvenu à briser les frontières.

Maxime Laglasse

J'évolue depuis plusieurs années dans l'univers blockchain et dans celui des Tokens Non Fongibles. Ma valeur ajoutée dans cet écosystème est de rendre accessible au plus grand nombre les enjeux et opportunités offertes par ces nouvelles technologies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.