NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

AfriCrypt, ils réalisent le casse du siècle, 3,6 milliards de dollars de Bitcoin (BTC) !

En avril 2021, 69 000 bitcoins ont disparu dans la nature, en même temps que les deux dirigeants de l’entreprise AfriCrypt, basée en Afrique du Sud. Aujourd’hui, la fraude n’a pas encore été confirmée par la justice, un hack ayant été invoqué par les deux dirigeants avant leur disparition.

Close-up view of man opening safe with bitcoin cryptocurrency

La fraude était-elle prévisible ?

AfriCrypt est une société qui a été fondée en 2019 par deux frères, Ameer et Raees Cajee. Au fil des mois, ils ont su attirer les utilisateurs en promettant un rendement de 10% par jour sur les investissements réalisés en bitcoins. Un tel rendement paraît improbable et aurait dû alerter les utilisateurs, mais le secteur des cryptomonnaies est suffisamment volatil pour que la promesse puisse paraître fiable à l’époque.

Est-il possible qu’il s’agisse d’un piratage venu de l’extérieur ?

Le 13 avril 2021, les dirigeants de la société ont fait parvenir un message à tous les utilisateurs en leur indiquant que le site avait été hacké et qu’ils étaient en train de faire leur possible pour récupérer les données volées. Néanmoins, cette explication semble peu probable dans la mesure où les employés d’AfriCrypt ne pouvaient plus accéder au site depuis déjà une semaine avant l’envoi de ce message. De plus, dans le message envoyé aux utilisateurs, il était demandé à ces derniers d’éviter de suivre la voie légale dans le but de ne pas ralentir le processus de récupération qui était en cours. Depuis, les deux dirigeants sont injoignables, les appels restent sans réponse et ils n’ont pas donné signe de vie. La Haute Cour sud-africaine a demandé aux deux frères de se présenter avant le 19 juillet, une ordonnance à leur encontre ayant été prononcée. Selon les avocats ayant connaissance du dossier, les frères Cajee auraient transféré les 69 000 BTC sur divers comptes situés sur le dark web afin qu’ils ne puissent pas être tracés. Une unité d’élite de la police nationale est encore en ce moment même à la recherche de ces milliers de BTC.

Une histoire qui semble se répéter

Il y a quelques mois, une fraude de grande ampleur a déjà vu le jour en Afrique du Sud. Johann Steynberg a en effet mis en place une pyramide de Ponzi à grande échelle, encaissant 23 000 BTC, avant de s’enfuir au Brésil pour échapper aux poursuites judiciaires lorsque sa société, MTI, a été placée en liquidation provisoire.

Aujourd’hui, la piste de la fraude est privilégiée par les avocats, notamment en raison de l’absence de réponse de la part des dirigeants d’AfriCrypt. Au total, ce sont des milliers d’investisseurs qui ont vu une partie de leur fortune s’envoler. Méfiez-vous toujours des rendements élevés et n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre !

Plus d’actions
Partagez

Curieuse, passionnée par les mots et par les nouvelles technologies, je mets un point d’honneur à surveiller de près toutes les actualités pour vous les partager. Au début, comme vous, je n’y connaissais rien, maintenant, je vous partage de façon claire les dernières technologies sorties et les petites infos qui peuvent vous permettre de mieux comprendre les crypto-monnaies. Multitâche, je peux même vous éclairer sur les qualités des blockchains, vous n’avez pas fini de me lire !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo