Citigroup : les cryptoactifs feront partie de l'avenir des services financiers

mar 26 Oct 2021 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Clément Dubois

Citigroup envisage d’offrir des services de crypto trading, de garde et de financement en présence d’incertitude réglementaire. Deux ans après que Citigroup a tenté son expérience infructueuse de crypto Citicoin, il cherche maintenant à entrer dans l’espace crypto, bien qu’assez prudemment au milieu de l’incertitude réglementaire. 

Citi prépare son entrée dans le monde de la crypto

Cette approche est conforme aux déclarations faites au premier semestre 2021 par Itay Tuchman, responsable de Foreign Exchange mondial de Citi, lorsqu’il a déclaré qu’il « interviendrait » lorsqu’il pourra construire quelque chose qui profitera aux clients et que les régulateurs pourront soutenir. Selon son portail de recrutement, Citigroup recherche du personnel expérimenté pour rejoindre une équipe axée sur la crypto à Londres.

La résilience évolutive et la transparence sont deux préoccupations principales, selon le PDG. Actuellement, Citi Bank s’efforce de connecter les clients aux portefeuilles et de permettre aux entreprises clientes d’accepter les paiements des consommateurs en crypto. Il veut s’assurer qu’il existe un filet de sécurité pour les clients de retail, qui peuvent ne pas être pleinement au fait de la nature risquée des cryptomonnaies. 

Selon Goldman Sachs, les clients remettent en question la légitimité des cryptomonnaies en tant que classe d’actifs et leur rôle potentiel dans un portefeuille d’investissement. Le World Gold Council soutient que le bitcoin (BTC) ne devrait pas être utilisé comme substitut de l’or dans les portefeuilles d’investissement.

Les banques adoptent une approche différente de la crypto

Il est intéressant d’étudier les approches des banques en matière de crypto, car la nature décentralisée de la crypto semble être en contradiction avec le rôle d’intermédiaire des banques dans les transactions financières. Malgré cela, la PDG de Citigroup, Jane Fraser, pense que les cryptomonnaies sont là pour rester. En août 2021, la banque s’est penchée sur la négociation de contrats à terme bitcoins sur le Chicago Mercantile Exchange pour exposer les clients institutionnels aux actifs numériques.

En juin 2021, Citigroup a lancé une unité commerciale pour proposer des produits liés à la crypto sous la bannière de la gestion de patrimoine. Les clients de la gestion de fortune de JPMorgan Chase ont eu accès à six fonds crypto début août 2021. Morgan Stanley offre également une exposition crypto substantielle à ses clients.

Selon Tuchman, l’intérêt pour le bitcoin a commencé à faire surface en août 2020, auprès de clients variés. Certains ont demandé des recherches, tandis que d’autres ont appelé à une participation plus active, qui comprenait le commerce d’une gamme de cryptomonnaies via la banque et des accords de financement avec des avoirs en cryptomonnaie. 

Avec l’intérêt grandissant du grand public pour les cryptomonnaies et le monde de la crypto en général, les banques et différents organismes financiers envisagent de se lancer dans cette industrie qu’ils semblaient jusqu’à présent dédaigner. Citigroup ne fait pas exception et met en place plusieurs services crypto pour ses clients tout en limitant les risques liés à ces actifs si volatils.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Clément Dubois

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.