Categories : Entreprises

Et si la Conquête Spatiale d’Elon Musk passait par la Blockchain ?

24 Sep. 2020
3 min de lecture – par

La blockchain pour construire une navette spatiale : on n’y croit pas vraiment ! Mais la blockchain aurait quand même un rôle à jouer en matière de régulation, dans l’exploration lunaire ou dans celle d’autres planètes. L’espace n’appartient à personne et appartient à tout le monde : la décentralisation y a donc du sens. Et pourquoi pas imaginer même, comme monnaie inter-planétaire, Bitcoin (BTC) ?

La NASA ambitionne de retourner sur la Lune et d’aller éventuellement sur Mars ; elle procède actuellement à la recherche de sociétés prêtes à recueillir des échantillons sur la lune.

L’administrateur au sein de la NASA, Jim Bridenstine, affirme que la capacité d’utiliser des ressources sur place – in-situ resources utilization ou ISRU – est essentielle.

Brian Israel, intervenant à l’UC Berkeley Scool of Law dans le secteur de la règlementation de la blockchain, indique dans ce cadre, la possibilité d’une future chaîne d’approvisionnement basée sur la blockchain.

L’astronaute à la retraite, Chris Hartfield, explique dans une interview à Forkast News que des ressources minières de grande valeur pourrait être découvertes sur la Lune.

Il est donc important d’anticiper la conception de l’infrastructure nécessaire pour soutenir cette activité.

Hartfield estime que le développement de l’industrie spatiale représente une opportunité pour la blockchain.

La blockchain joue les sheriffs de l’espace

L’Outer Space Treaty de 1967 limite les juridictions de chaque pays à la Terre. En l’absence d’autorités compétentes pour les superviser, les questions de régulations sur les activités des sociétés dans l’espace, se posent.

La solution pourrait être la création d’un consortium géré par un ensemble de smart contracts. Ce système de gouvernance peut exiger le versement d’une valeur substantielle au sein du consortium pour se conformer aux règles et, pour appliquer d’éventuelles sanctions.

Selon Israël, la gouvernance pourrait se situer à 3 niveaux : inter-gouvernemental, intra gouvernemental et privé.

Le rôle de la blockchain dans ce secteur reste à déterminer mais, son caractère décentralisé est un aspect important qui mérite d’être pris en compte.

Et si Satoshi Nakamoto était en réalité un extraterrestre venu sur Terre pour apporter aux humains la blockchain ? La théorie du « tout blockchain » finira bien par trouver ses limites. Comme toute nouvelle technologie, le concept se vend bien pour le moment. C’est comme si on a mis sur les épaules de la blockchain, tous les espoirs d’une vie meilleure pour l’humanité, une sorte de solution unique à tous les problèmes.

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Partager