EvidenZ, BCdiploma, BCDT : Où en est-on avec le projet ? Le PDG explique !

jeu 13 Jan 2022 ▪ 17h45 ▪ 7 min de lecture - par Mikaia Andriamahazoarimanana

Fier de plusieurs réalisations, Luc Jarry-Lacombe revient sur le parcours de l’entreprise depuis son lancement en 2018. Quand un avare de paroles comme le cofondateur de Blockchain Certified Data-EvidenZ pond un long discours, attendons-nous à du lourd entre les lignes. Sinon, le choix de ce début d’année comme période propice pour nous faire part de sa vision à long terme leur écosystème était fort judicieux.

4 ans de BCdiploma, 121 clients et 14 500 certificats distribués

Après avoir souhaité une « excellente année » à ses « chers holders, partenaires et utilisateurs », Luc Jarry-Lacombe était revenu sur le parcours d’EvidenZ depuis sa création, il y a 4 ans de cela. À cette époque, le livre blanc de l’ICO BCdiploma a été rendu disponible. Une application grand public censée mettre fin aux fraudes et aux faux certificats, selon notre confrère de Cointribune.

Bilan : présentement, 121 établissements, répartis dans 18 pays, semblent séduits par la formule BCdiploma. Cela sans compter les quelque dizaines de milliers de diplômés bénéficiant des facilités garanties par le projet et environ 14 500 certificats émis sur Avalanche pour une très grande université française, celle de Lille. Et aussi la création d’entreprises B2B capables d’une croissance annuelle supérieure à 100 % grâce à une interaction avec EvidenZ.

Les atouts d’EvidenZ résident dans sa vocation multichaîne, probablement associée à son architecture unique et brevetée. Une partie de sa force provient également de son déploiement sur trois blockchains bien distincts : Ethereum, Avalanche et Binance Smart Chain. Toutes autorisent la manipulation du token natif BCDT.

Grande est l’ambition de l’équipe d’EvidenZ qui consiste à servir n’importe quel type de projet. Elle estime que le choix de l’un de ses blockchains permettra à une institution de contourner les embuches semées de part et d’autre sa route. D’ailleurs, la disponibilité et la réactivité de la start-up française ont permis à des collaborateurs comme PortaNetwork de se développer rapidement.

La fierté du CEO d’EvidenZ lui permettait aussi de tenir tête face aux accusations liées à a problématique de l’empreinte écologique laissée par les cryptomonnaies. Ainsi, il n’a pas hésité à mettre en avant le déploiement des applications de l’entreprise sur les blockchains les plus performantes et éco-friendly. Une aubaine pour les usagers du réseau.

EvidenZ, BCdiploma et BCDT, step by step

L’évolution du projet a été évaluée par Jarry-Lacombe sur les 4 étages d’une fusée imaginaire. Celles-ci permettront une meilleure compréhension de l’écosystème grandissant autour du BCDT, dont l’équipe en est si fière.

1er étage : Mise en orbite de la fusée

Il n’y a rien à dire quant à cette analogie, à part qu’elle renvoie à la présentation d’EvidenZ et de ses jeunes pousses BCdiploma et Blockchain Certified Data (BCDT) au grand public. Institutions publiques et privées en raffolent à présent, en raison d’un DApp fiable développé sur le réseau. Le nom d’ETS Global était spécialement évoqué pour cet attachement à EvidenZ. À noter qu’ETS Global fait partie d’une longue liste de clients détenteurs de BCDT avec lequel il est possible de commander des crédits de certification.

2e étage : Préparation du décollage de la fusée

Une adoption massive du BCDT rendra effective toute initiative de décentralisation et d’attribution d’autonomie aux utilisateurs d’EvidenZ. Pour ce faire, ses dirigeants comptent :

– mettre à disposition des institutions des services de paiement en BCDT via le smart contract ;

– décentraliser le service de lecture de certificats BCdiploma – EvidenZ en favorisant les mises de BCDT et en déployant la DApp EvidenZ spécialisée dans la lecture de données stockées on-chain ;

– décentraliser le rôle des validateurs d’identité des personnes morales en vue de la prolifération de l’onboarding de nouvelles institutions non détentrices de BCDT. Raison pour laquelle l’administration a accepté l’intervention de l’Agence Universitaire de la Francophonie et eCampusOntario comme nouveaux validators.

– mettre en place la Fondation BCDT, dont la gestion sera attribuée aux utilisateurs. Son objectif est le développement des tokens BCDT sur le marché en vue d’une adoption massive par les institutions. La mutualisation du stockage des clés cryptographiques, GDRP de l’application EvidenZ aidant, est aussi prévue.

3e étage : Construction de la fusée

Le soutien financier de la Commission européenne et du NGI ESSIF-Lab permettra à EvidenZ de mettre sur pied un wallet open source SSI conforme aux W3C et EBSI/ESSIF. Cela autorisera :

– le déploiement des services académiques de l’EBIS à l’endroit des détenteurs de certificats BCdiploma – EvidenZ. D’où la conformité d’une demande de diplôme ainsi que sa soumission à un service de conforme au W3C. Des tests seront effectués au T4 2022 à l’Université de Lille.

– l’accroissement des services crypto offerts aux détenteurs de wallet online de type mywallet.cloud.

4e étage : Extension d’EvidenZ

Suite au dépôt d’un brevet relatif en mars 2021, EvidenZ s’adapte désormais à toutes les tailles de données et de fichiers. Ce qui le rend favorable à un stockage ultra-sécurisé et souverain sur Aleph, IPFS ainsi que d’autres couches décentralisées.

Les avocats sont les premiers à pouvoir bénéficier des retombées de la première application. Laquelle les autorise à horodater, stocker, transmettre un fichier via un seul lien…et une combinaison avec mywallet.cloud.

Une seconde application, déployée au CEREMA, verra également le jour très prochainement. EvidenZ compte développer la sécurisation des données sensibles aux ouvrages de génie civil en France dans un environnement décentralisé à l’occasion. L’entreprise pense la rentabiliser grâce à l’ajout de fonctionnalités liées au stockage/authentification de fichiers numériques, de NFT, etc.

5e étage : Plus de décentralisation et sécurisation

Ici, le CEO d’EvidenZ parle d’un « Dropbox TM » imbu du style BCDT, lequel est propice à un stockage décentralisé des données personnelles sur n’importe quelle couche distribuée. Évidemment, la sécurisation, à la manière d’EvidenZ, sera toujours de la partie au point d’autoriser un accès depuis un ledger et/ou mywallet.cloud.

Bref, c’est tout un discours plein de promesses et d’applications que Luc Jarry-Lacombe nous a offert dans ce billet. Comme EvidenZ a deux poulains dans son actif, BCdiploma et BCDT, son CEO a de quoi établir un court bilan avant de donner un aperçu de ce qui se passera dans le futur. À en croire ses dires, il ne reste plus qu’à faire une veille permanente sur les nouveaux projets de cette entreprise française.

N’hésitez pas à rejoindre le groupe Telegram en Français https://t.me/EvidenzFrench !

Source : Medium

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia Andriamahazoarimanana

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 41 570,07 $ -1.62%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 120,45 $ -2.83%
DEFI (DEFIPERP) 8 870,30 $ -2.17%
MARKETS (ACWI) 102,93 $ -1.47%
GOLD (XAUUSD) 1 810,78 $ -0.45%
TECH (NDX) 15 305,65 $ -1.96%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ -0.66%
CURRENCIES (EURGBP) 0,834330 £ -0.12%
CRUDEOIL (USOIL) 84,92 $ 0.76%
IMM. US (REIT) 2 779,25 $ -0.75%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email