Lancement d’une plate-forme d’assurance basée sur la blockchain pour les agriculteurs au Sri-Lanka

La compagnie d’assurance décentralisée Etherisc a mis en place une plate-forme d’assurance basée sur la blockchain pour les agriculteurs au Sri Lanka.

Cette plate-forme est le fruit d’une collaboration entre la compagnie d’assurance Aon et l’organisation caritative Oxfam au Sri Lanka, selon le communiqué de presse de Aon du 1er juillet.

En quoi cela consiste-t-il?

Selon l’étude, l’objectif de la plate-forme d’assurance est de fournir aux agriculteurs sri-lankais un moyen d’accéder à une protection contre les risques en cas de conditions météorologiques défavorables aux cultures. L’étude indique que près de 200 agriculteurs se sont inscrits pour utiliser cette plate-forme pour la “micro-assurance”. En effet, de nombreux agriculteurs n’ont pas d’assurance, selon Michiel Berende, directeur de l’inclusion chez Etherisc :

“Les agriculteurs représentent un tiers de la main-d’œuvre et près de 20 pour cent de l’économie, mais très peu ont une assurance. Cela fait du Sri Lanka un candidat idéal pour percevoir les avantages d’une assurance décentralisée, collaborative et automatisée. Cette alliance est vraiment une coopération entre tous et met en valeur l’utilisation de la blockchain pour le bien social”.

Un manque de clarté et d’accessibilité

Le directeur national d’Oxfam au Sri Lanka, Bojan Kolundzija, a déclaré que cette nouvelle solution de blockchain permettra d’assurer une couverture contre les risques pour “une grande partie de l’économie du Sri Lanka”. Selon le communiqué de presse, certains obstacles importants pour les agriculteurs concernant l’assurance comprenaient le manque d’abordabilité et de clarté par rapport aux avantages qu’ils pourraient en tirer. Le but de la plate-forme blockchain est de remédier à ces problèmes, en rendant l’accès à l’assurance plus démocratique et facile à utiliser grâce à l’automatisation des procédures de réclamation.

Comme Cointelegraph l’a déjà rapporté, il existe de plus en plus d’alternatives tech en matière d’assurance – domaine désormais surnommé “insurtech” – et les applications basées sur la blockchain occupent une place importante.

Un rapport de Hartford Insurtech Trends indique que les compagnies d’assurance utilisent actuellement la technologie de la blockchain pour “rationaliser les processus, assurer la transparence et améliorer la sécurité ” ainsi que la gestion et la protection des informations, réduire les frais administratifs et accroître la confiance et la fidélité des clients.

MarketsandMarkets Research Company prévoit qu’en 2018, la valeur des composantes blockchain sur le marché de l’assurance atteindra 1,4 milliard de dollars d’ici la fin de 2023.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés