A
A

Toyota explore les monnaies digitales et la Blockchain

dim 08 Nov 2020 ▪ 15h52 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Combien de cryptos verront le jour durant cette prochaine décennie ? La Banque centrale du Japon ne croit pas en une seule monnaie numérique dominant le monde.

toyota explore

Mais si chaque société développait sa propre crypto, on risque d’en avoir une ribambelle dans les années à venir.

Toyota développe sa crypto : le constructeur japonais continue sa progression sur le chemin de la blockchain.

Ses 2 500 employés pourront utiliser sa monnaie numérique, pour obtenir dans un premier temps des « bons points » et des cadeaux.

Toyota roule pour le développement de sa crypto

Toyota Systems expérimente une monnaie numérique avec le crypto-exchange japonais Decurret, qui fut d’ailleurs sollicité par la Banque du Japon dans son de projet de création d’une crypto d’Etat.

La monnaie numérique développée par Toyota sera utilisée par environ 2 500 membres du personnel de la société.

Ils pourront l’utiliser pour obtenir certains avantages ou des cadeaux. La crypto de Toyota ne peut être pour le moment échangé contre du yen.

Toyota Systems prévoit ultérieurement d’utiliser sa crypto pour les transactions de la société et pour la gestion de sa chaîne d’approvisionnement.

“Today, tomorrow” : une Toyota sur blockchain

Toyota Motors n’est pas à son premier essai avec la blockchain. La Toyota Blockchain Lab est chargée de contribuer à la transformation de Toyota en une « société mobile ».

Toyota a indiqué dans un communiqué du mois de mai 2020, que la blockchain permet de partager les données entre différentes parties de manière sécurisée, tout en assurant leur fiabilité.

Le géant nippon de l’automobile n’est pas la seule entreprise à développer des applications blockchains pour ses activités.

Mercedes avait développé une plateforme blockchain pour améliorer la transparence et augmenter la responsabilité écologique du constructeur dans la gestion de sa supply chain.

Dans un autre secteur, Nike utilise la blockchain pour lutter contrefaçon. La blockchain est souvent utilisée dans le domaine de la traçabilitétraçabilité des produits dans l’industrie agro-alimentaire, pharmaceutique, etc.

La blockchain comme principal vecteur d’innovation dans les entreprises : ces dernières courent plus vite que les gouvernements dans l’intégration des cryptos et de la blockchain dans leurs pratiques. Les bases données centralisées finiront-elles réellement par devenir obsolètes et disparaître ? La blockchain est une voie obligée pour une entreprise visionnaire et innovante comme Toyota. Le zen et l’ingéniosité japonais : est-on certain que Satoshi Nakamoto n’est pas originaire du Japon ? Ce n’est pas l’Australien Craig Wright, ni le Britannique John McAfee qui croupit actuellement en prison.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !