Bitcoin (BTC) et Cardano (ADA) à la rescousse d'Ethereum Classic (ETC)

mer 16 Sep 2020 ▪ 10h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Les 2 frères Ethereum sont pour le moment embourbés dans les problèmes : l’Ethereum (ETH) ploie sous le poids de la DeFi alors que l’Ethereum Classic (ETC) est victime de 3 attaques à 51% en l’espace de quelques semaines. L’ETC pourrait compter sur l’aide de ses cousins pour pallier ses faiblesses et, lutter ainsi contre toutes tentatives d’attaques futures.

L’ETC en état d’urgence sécuritaire : encore plus de points de contrôle

Les dernières attaques à 51% subies par Ethereum Classic, ont considérablement affecté la confiance des investisseurs et des exchanges dans la fiabilité et la sécurité du réseau.

L’une de ces attaques aurait en effet coûté près de 5,6 millions de dollars à OKEx qui considérait la possibilité de retirer ETC de son listing si des solutions satisfaisantes n’étaient pas mises en place.

Pour le moment, la majorité des exchanges, y compris OKEx, ont augmenté les délais de confirmation.

IOHK, la société de Charles Hoskinson, a présenté à la communauté ETC une solution basée sur l’introduction de points de contrôle.

Cette solution à court terme requiert l’instauration d’un réseau de vérification du type Ouroboros Byzantine Fault Tolerant (OBFT), et la signature de membres de confiance.

Grâce à ces points de contrôle, les hackers seraient dans l’impossibilité d’exploiter un réseau fantôme même si la Preuve de Travail est plus importante sur celui-ci que sur le réseau principal.

A comme ADA, B comme Bitcoin, C dans l’ETC

Les modalités de sélection de ces membres de confiance risquent cependant de conduire à des discussions animées.

Selon les explications fournies par IOHK, le consensus OBFT est également utilisé par Cardano (ADA). Il serait ainsi possible d’utiliser le réseau ADA et même Bitcoin (BTC), au lieu de procéder à la création d’un nouveau réseau.

La question de la taille de ce dernier doit également être étudiée, sachant que le consensus requiert la validation des 2/3 des membres.

Précédemment, les membres de la communauté ont proposé des solutions d’urgence pour sécuriser le réseau : celles-ci comprenaient une modification de l’algorithme de hachage et une harmonisation au niveau de l’activité de minage.

Vitalik Buterin devrait peut-être prendre bonne note de ces conseils et s’en inspirer car, l’ETC est aujourd’hui certes le principal concerné mais, l’ETH 2.0 – malgré le basculement vers la Preuve de Participation – pourrait également être la cible d’une attaque à 51% et, il ne suffit pas de balayer d’une main ce scénario avec quelques explications théoriques, pour écarter définitivement ce danger.

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.