Le bitcoin (BTC) n’est pas sale, il est radicalement vert

mer 22 Déc 2021 ▪ 21h00 ▪ 5 min de lecture - par Rédaction TCT

Une idée fausse commune, le bitcoin n’est pas une ponction sur l’environnement mais une incitation à une efficacité énergétique toujours croissante. C’est ainsi qu’est introduit ce papier de bitcoinmagazine.com. À la lecture de l’article d’opinion du San Francisco Chronicle rédigé par Steve Westly, nous nous souvenons de la loi de Brandolini, que nous paraphrasons ici : « La quantité d’énergie nécessaire pour réfuter la désinformation est d’un ordre de grandeur plus grand que ce qui est nécessaire pour la produire. Afin d’éviter de perdre notre temps ou celui de nos lecteurs, nous réfutons les affirmations de M. Westly aussi succinctement que possible, en nous appuyant sur le vaste canon de données publiques et d’écrits qui existent déjà sur Bitcoin et l’énergie.

Migration des mineurs du bitcoin vers les États-Unis

Nouvelles, elles sont grossièrement trompeuses et elles ont été réfutées à l’infini. Oui, les mineurs de bitcoins ont migré de Chine vers les États-Unis après que la Chine a ouvertement déclaré la guerre au secteur des cryptomonnaies en interdisant tantôt toute transaction sur son territoire ainsi que le mining de la vedette des cryptomonnaies, sans que le réseau Bitcoin ne connaisse de perturbation ou de temps d’arrêt (un affichage remarquable de la résilience du réseau à résister aux attaques). Mais les affirmations selon lesquelles les mineurs de bitcoins mettent désormais à rude épreuve les réseaux américains, ou que des centrales à charbon sont allumées pour alimenter les mineurs, sont tout simplement infondées. Les données réelles du Bitcoin Mining Council (un forum mondial volontaire qui assure la transparence des données sur l’industrie minière) d’octobre 2021 estiment que le mix énergétique mondial pour les mineurs de bitcoins est de 57,5 % de sources d’énergie durables – plus élevé que toute autre industrie ou réseau majeur. Comme nous l’avons illustré dans notre propre article, le minage de bitcoins transformera le secteur de l’énergie, augmentant considérablement notre capacité à monétiser les sources d’énergie renouvelables, quel que soit leur emplacement ou leur éloignement des centres de charge.

Les bitcoins, un levier dans la transformation énergétique

La recherche de CoinShares explique en détail comment les opposants à le mining de bitcoins pour des raisons environnementales l’ont « exactement à l’envers » et que l’extraction de preuves de travail présente « l’incroyable opportunité pour nous d’augmenter la part de la production d’énergie renouvelable intermittente dans nos réseaux électriques ». Peut-être que Nic Carter le dit le mieux : « … Le mining du bitcoin converge avec le secteur de l’énergie avec une rapidité étonnante, produisant une explosion d’innovations qui rendront le bitcoin plus vert à moyen terme et profiteront considérablement aux réseaux de plus en plus renouvelables. » Pour refléter les cinq suggestions de M. Westly sur ce que les États-Unis peuvent faire à propos de le mining de bitcoins, nous proposons également cinq choses que l’énergie solaire (et d’autres énergies renouvelables) peut faire avec le mining de bitcoins. Les caractéristiques uniques du minage de bitcoins permettent, entre autres, les solutions suivantes : surconstruction de la capacité solaire dans des projets qui ont été jugés financièrement trop petits/non économiques ou éloignés de la capacité du réseau/des centres de charge. Utiliser le mining pour servir d’acheteur de dernier recours pour l’électricité excédentaire face à des commandes de réduction. Permettre aux propriétaires d’énergie solaire de se couvrir contre le risque marchand (prix de gros bas/négatifs pendant les heures de production). Offrir une option aux opérateurs solaires pour atténuer le risque de base (écarts de prix entre le point d’injection d’électricité et les centres de charge). Construire des micro-réseaux « solaire plus stockage » résilients et économiquement réalisables dans les pays en développement en tirant parti de le mining de bitcoins comme charge économique variable.

En faisant référence à l’appel des régulateurs financiers suédois à interdire le mining avec preuve de travail, M. Westly omet de mentionner que la compagnie d’électricité suédoise soutenue par l’État, Vattenfall, a immédiatement et complètement rejeté l’interdiction proposée, affirmant plutôt que les mineurs sont un outil efficace. Pour la gestion de la charge du réseau et l’absorption des excédents d’énergie renouvelable. Le thème récurrent ici est que ceux qui comprennent le système énergétique reconnaissent que « le bitcoin est la clé d’un avenir énergétique propre et abondant ».

Régigé par Guellord MBUSA pour Cointribune / Source : bitcoinmagazine.com

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 36 636,87 $ -0.24%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 445,17 $ 0.07%
DEFI (DEFIPERP) 6 447,90 $ 1.81%
MARKETS (ACWI) 99,36 $ -0.16%
GOLD (XAUUSD) 1 838,29 $ -0.22%
TECH (NDX) 14 509,58 $ 0.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ -0.32%
CURRENCIES (EURGBP) 0,837540 £ -0.21%
CRUDEOIL (USOIL) 84,24 $ 0.22%
IMM. US (REIT) 2 699,22 $ 0.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email