Se connecter S'abonner

Conférence blockchain en Corée du Nord : Mise en garde de l’ONU

Un petit tour en Corée du Nord, ça vous dit ! Qu’est ce que vous risquez ? Kim vous accueillera à bras ouverts mais, vous gagnerez probablement un aller direct à la case prison à votre retour, notamment si vous résidez au pays de l’Oncle Sam. Dans le doute, sachez que la Corée du Nord organisera prochainement une conférence sur les cryptos. Les Nations Unies ont mis en garde les personnes qui voudraient marcher dans les pas de Virgil Griffith.

Embarquement immédiat pour le pays le plus fermé au monde avec en prime un séjour derrière les barreaux de votre pays de résidence à votre retour.

Du crypto-tourisme avec un arrière goût d’espionnage

La Corée du Nord organisera une conférence sur la blockchain et les cryptos du 18 au 29 février 2020. Elle avait déjà organisé une première conférence du même type au mois d’avril dernier.

Un participant a déclaré à Reuters que plus de 80 organisations y avaient participé dont Virgil Griffith qui a récemment été inculpé officiellement par le juge Kevin Castel, du District Sud de New York, pour conspiration “en vue de violer l’International Emergency Power Act.”

Les Nations Unies ont mis en garde les éventuels « Griffith en puissance »qui voudraient y participer. Cette conférence est considérée par l’ONU comme une manœuvre du régime de Pyongyang pour contourner les sanctions en développant la crypto-industrie dans le pays.

Sans compter que l’intervention d’experts en blockchain et en cryptos pourraient profiter à Lazarus, le groupe de hackers qui serait parrainé par la Corée du Nord. Lazarus a refait parler de lui avec une mise à jour de ses malwares pour voler des cryptomonnaies.

Kim assure vos arrières

Bon, pour le moment rien n’indique qu’il donnera un coup de main à son pote Griffith. Mais Kim a retenu la leçon.

Les passeports des participants ne seront ainsi pas tamponnés, la Corée du Nord leur fournira un visa séparé. Ce crypto-tourisme ressemble plus à une mission incognito d’un espion en territoire ennemi, qu’à un voyage éducatif.

Ne faites pas juste l’erreur comme Griffith, de partager les photos de votre séjour sur les réseaux sociaux, même si la Corée du Nord s’est engagée à ne pas divulguer votre participation.

Les ressortissants de tous les pays sont les bienvenus, à l’exception de ceux du Japon, d’Israël et de la Corée du Sud.

Si vous tenez vraiment à visiter la Corée du Nord, contentez-vous des reportages publiés sur YouTube pour le moment. Une photo avec un Kim souriant vous coûtera cher. Les Nations Unies ont mis en garde les personnes qui souhaiteraient participer à la conférence blockchain et crypto organisée par le régime de Pyongyang. Pendant ce temps-là, soyez-en sûr : Le prochain Griffith prépare déjà ses bagages.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo