Le Brésil Veut Aussi Sa Propre CBDC

dim 08 Nov 2020 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Et le Petro (PTR) ? Personne ne veut donc prendre au sérieux la crypto d’Etat du président vénézuélien, Nicolas Maduro ?

A environ 2 800 km de là, les autorités brésiliennes donnent de maigres informations quant à l’avancement de son projet de lancement de sa cryptomonnaie de banque centrale (CDBC).

La CDBC du Brésil : bientôt une REALité !

Le ministre de l’Economie du Brésil, Paulo Guedes, a indiqué le 5 août 2020, lors d’une cérémonie célébrant le 100 millionième compte épargne numérique ouvert à la Caixa Economica Federal, que son pays allait émettre sa propre crypto d’Etat.

C’est la première fois que le ministre s’est exprimé sur le sujet des CDBC ; il n’a cependant pas donné de plus amples informations concernant ce projet conduit par la banque centrale.

La banque centrale du Brésil avait annoncé au mois d’août 2020, la mise en place d’un groupe d’études se penchant sur l’éventuelle émission d’un real digital.

Son président, Roberto Campos Neto, avait déclaré que le Brésil avait besoin d’améliorer sa monnaie et que cette amélioration s’effectuera dans le cadre de Pix, le nouveau système fédéral de paiement numérique.

Pix a enregistré ses premières transactions le 2 novembre 2020. Son lancement officiel s’effectuera le 15 novembre 2020.

Campos Neto prévoit une sortie du real digital dès 2022. Selon la banque centrale, ce dernier sera surtout utilisé pour les opérations de change au niveau national et international.

Pix : le faux concurrent du Bitcoin

Pix avait été développé comme une réponse de la banque centrale du Brésil face à la menace que représente Bitcoin (BTC) pour les systèmes bancaires.

Ce système de paiement veut concurrencer Bitcoin en satisfaisant ce que Roberto Campos Neto avait indiqué comme des besoins ayant donné naissance au BTC et aux cryptos : « un instrument de paiement bon marché, rapide, transparent et sécurisé. »

Bitcoin permet certes d’effectuer des transactions importantes de manière sécurisée en payant des frais de transaction dérisoires par rapport à ceux du système bancaire mais, il est plutôt lent – d’où l’intérêt du Lightning Network – et, ce ne sont pas les seuls avantages qu’offre le BTC.

En se référant au discours de Campos Neto, Pix se positionnerait plutôt comme un concurrent des logiciels de transactions transfrontalières cryptos vendus par Ripple (XRP) aux banques.

Le Brésil veut utiliser la blockchain pour lutter contre la corruption. La création du real digital permettra-t-elle d’améliorer la gouvernance de la politique monétaire du pays ? Rendez-vous en 2022 : pour la prochaine coupe du monde de football et pour le lancement prévu de la crypto-real.

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.