L'UE débat sur l'algorithme « Proof-of-Work »

lun 14 Mar 2022 ▪ 15h00 ▪ 6 min de lecture - par Alexis Patin

La dernière version du cadre législatif proposé par l’Union européenne (UE) pour régir les monnaies virtuelles et les marchés d’actifs crypto (MiCA), contient toujours une disposition qui pourrait limiter l’utilisation des cryptomonnaies Proof-of-Work.

Qu’est-ce que le Proof-of-Work

Le Proof-of-Work est l’algorithme qui sécurise de nombreuses cryptomonnaies, notamment le bitcoin et l’ether. La plupart des monnaies numériques ont une entité centrale ou un dirigeant qui garde la trace de chaque utilisateur et de la quantité d’argent qu’il possède. Mais les cryptomonnaies comme le bitcoin n’ont pas de leader. La « preuve de travail » est nécessaire pour que la monnaie en ligne fonctionne sans qu’une entreprise ou un gouvernement soit aux commandes.

Plus précisément, le Proof-of-Work résout le problème du double paiement, ce qui est plus difficile à faire sans chef de file. Si les utilisateurs peuvent dépenser deux fois leurs pièces, cela gonfle l’offre globale, dévalorisant les pièces des autres et rendant la monnaie imprévisible et sans valeur.

La double dépense est un problème pour les transactions en ligne, car les actions numériques sont très faciles à reproduire, ce qui rend trivial le copier-coller d’un fichier ou l’envoi d’un courriel à plusieurs personnes.

Vous pouvez lire plus d’information sur le Proof-of-Work ici.

Évolutions des versions du cadre MiCA

Une version précédente du cadre MiCA contenait une disposition très ferme qui proposait d’interdire, à partir de janvier 2025, les services crypto-actifs reposant sur des mécanismes de consensus non durables sur le plan environnemental. Mais cette disposition a été supprimée à la suite d’une réaction négative du secteur.

Le parlementaire européen chargé du cadre législatif MiCA, le Dr Stefan Berger, a déclaré à l’époque que le paragraphe en question avait été supprimé, mais qu’une décision finale n’avait pas encore été prise.

Si un mécanisme de consensus Proof-of-Work fonctionne à petite échelle, il est exempté de l’obligation de respecter les normes de durabilité, selon la disposition. Ce qui est considéré comme une opération à petite échelle n’a pas encore été déterminé.

Il est également précisé que les cryptomonnaies à forte consommation d’énergie qui sont déjà utilisées au sein de l’UE avant l’entrée en vigueur de la législation devront « mettre en place et maintenir un plan de déploiement progressif pour assurer la conformité avec ces exigences », comme spécifié dans une autre partie du cadre.

Bien qu’il existe des plans pour faire passer Ethereum du Proof-of-Work à un mécanisme de consensus moins consommateur d’énergie appelé « Proof-of-Stake », il n’est pas clair comment le bitcoin, la plus grande cryptomonnaie mondiale en volume échangé, pourrait se passer du Proof-of-Work. Ainsi, alors que l’utilisation des énergies renouvelables dans le mining du bitcoin a fait l’objet d’une forte pression ces derniers temps, le secteur reste très dépendant des sources d’énergie traditionnelles, ce qui rend la cryptomonnaie potentiellement vulnérable dans le cadre de la proposition renforcée.

Vous pouvez aussi consulter notre article sur le rapport concernant l’impact carbone et énergétique du Bitcoin Mining Network de Coinshare, pour en savoir plus sur la réelle consommation du mining de bitcoin.

Drapeaux européens

Les réactions de la communauté

La communauté crypto n’a pas tardé à réagir, certains appelant les citoyens de l’UE à contacter leurs parlementaires pour s’opposer à cette mesure.

Ledger, un fournisseur de hard-wallet pour cryptomonnaie, a publié une déclaration expliquant que :

« Les individus et les organisations devraient être libres de choisir la technologie la plus appropriée à leurs besoins. Les décideurs politiques ne devraient ni imposer ni discriminer en faveur d’une technologie particulière. Cette décision est profondément préoccupante et aurait de graves conséquences pour l’Europe. »

Pierre Person, législateur à Paris et membre de la Commission des lois, a condamné le nouveau langage ajouté dans un long thread sur Twitter. Il y aborde l’impact qu’aurait une telle réglementation sur la compétitivité européenne dans l’écosystème crypto en pleine croissance.

« (1/9) Le règlement MiCA sera voté lundi prochain. En l’état, il condamne définitivement l’avenir des crypto-actifs en Europe. En interdisant le Bitcoin et l’Ether, en compliquant l’utilisation des NFT et des DeFi, le Parlement européen hypothèque notre souveraineté monétaire et financière. (…) (9/9) Une fois de plus, nous allons à l’encontre de l’Histoire. Une fois de plus, nous laissons des opportunités aux autres tout en nous vantant d’avoir une bonne réglementation. Si ce texte passe en l’état, nous en paierons le prix en termes de compétitivité et d’intérêt des citoyens européens. »

Cela reste encore plus surprenant de voir l’UE essayer de se fermer aux cryptomonnaies alors que le président américain Joe Biden a signé un décret sur la garantie d’un développement responsable des actifs numériques il y a quelques jours.

Il ne reste plus qu’à suivre avec attention les discussions et le vote de lundi prochain, même s’il est difficile d’imaginer que l’Union européenne puisse s’engager dans une guerre contre les cryptomonnaies majeures comme le bitcoin.

Source : CoinDesk

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Alexis Patin

Passionné de géopolitique, économie, cryptomonnaies, d’Eurasie et de voyages ! (le plus à l’est possible), crypto-trader depuis 4 ans.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 29 377,90 $ 0.69%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 971,61 $ 0.74%
DEFI (DEFIPERP) 3 623,90 $ 1.26%
MARKETS (ACWI) 87,95 $ 0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 846,18 $ 0.24%
TECH (NDX) 11 835,62 $ -0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ -0.21%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844980 £ -0.41%
CRUDEOIL (USOIL) 110,52 $ -0.99%
IMM. US (REIT) 2 463,96 $ 0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document