Crypto et foot : zoom sur le phénomène Socios et le token Chilliz ($CHZ) !

dim 31 Oct 2021 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia Andriamahazoarimanana

C’est dans les périodes sombres du football européen, en l’occurrence les lockdowns, que les plus hardis des acteurs sortent l’artillerie lourde. Socios, comprenant les différents enjeux du fandom football, n’hésite pas à faire le mélange entre le foot et les crypto monnaies.

Socios, un Français à la barre des commandes

Soutenir les clubs de foot européen grâce à la fusion de la discipline avec les crypto monnaies, c’est désormais chose courante. Plusieurs startups s’adonnent, en effet, à cette pratique vu l’énormité du potentiel de revenu que représente le fandom football en ligne présentement.

Socios, une entreprise fondée par Alexandre Dreyfus, un français richement expérimenté dans les jeux en ligne, a emboité le pas à ces entreprises. Son but : faciliter l’achat de jetons basé sur la blockchain. Ces tokens sont généralement affilés à des équipes de prestige (ou non) comme le PSG, l’Inter Milan ou l’AS Roma.

Une fois entre les mains d’un supporter, un jeton lui accorde le droit de vote : on lui donne, par exemple, la possibilité de voter sur certains aspects esthétiques de son équipe favorite, notamment les chansons entonnées par les joueurs en cas de victoire ou les découpes en cartons dans la partie réservée aux supporters du stade.

Socios affirme avoir ne pas vouloir « changer le monde et changer l’industrie financière ». Toutefois, du haut de ses 200 millions d’euros de revenus sur les ventes de tokens, elle côtoie les panneaux d’affichage géants (sur les stades) des géants crypto-sports comme DigitalBits.

Socios, le modus operandi

Les solutions avancées par Socios relèvent d’une volonté de contourner les pratiques de levée de fonds traditionnelles comme la vente d’actions. Dreyfus, le patron de l’entreprise maltaise, voudrait écarter toute modification de structure d’entreprise en cas de nécessité. Ainsi, il mise sur les jetons pour accorder une portée internationale aux clubs et pour monétiser le fandom.

« Les clubs ont réalisé qu’ils avaient besoin d’une nouvelle source de revenus numériques ».

Crypto monnaies aidant, Socios incite tout fan digne de ce nom à la participation : acheter des jetons en guise d’engagement total (abstrait ou esthétique) à son club préféré. Leurs investissements dans des dérivés négociés en bourse suivront par la suite.

Grâce à Socios, un Fan Token a le droit de se développer sur un protocole blockchain du nom de Chiliz. À noter que ce réseau inspiré d’Ethereum est fortement protégé contre toutes attaques que peut subir DeFi.

N’empêche que Socios arrive dans un contexte où la finance des clubs comme l’Inter de Milan n’est pas au beau fixe. Sponsors, propriétaires de club, riches fans et autres acteurs entreprennent des actions qui accroitront involontairement les risques associés aux alternatives du startup maltais.

Rien que pour les Fans Token du PSG, les observateurs ont pu apprécier une augmentation de 1400% de l’effectif, dixit Sifted.. Une aubaine pour un certain Lionel Messi qui s’est vu attribuer une paie de 5 M€. Ce qui permet à Dreyfus de croire que Socios est sur la bonne voie et que… les traders les plus chevronnés investiront beaucoup en crypto.

Mikaia Andriamahazoarimanana

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.