JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Au Brésil, la blockchain pour lutter contre les faux diplômes

Aujourd’hui, la blockchain devient une véritable solution à usage multiple, dont les qualités sont adaptées à de nombreux secteurs. Au Brésil, les chaînes de blocs sont ainsi amenées à apporter leur concours dans le domaine de l’éducation. Selon le ministère de tutelle brésilien, il est envisagé d’exploiter la blockchain pour mettre en place un système de certification numérique dans le cadre de la lutte contre les falsifications de diplômes. Cette initiative nécessitera d’ailleurs une forte implication des institutions privées du pays.

La blockchain, nouvelle alternative brésilienne pour combattre les faux diplômes

Les crypto et les blockchain ont séduit le Brésil. Abraham Weintraub, le ministre brésilien de l’Éducation, a évoqué récemment un projet lié à la blockchain rapporte la version brésilienne de CoinTelegraph. Poussé par une ferme volonté d’en finir avec les faux diplômes universitaires, le MEC – ministère de l’Éducation au Brésil – entend ainsi utiliser une solution basée blockchain. L’objectif de ce projet est d’uniformiser le système de délivrance des diplômes à travers une plateforme régulée par les chaines de blocs.

Abraham Weintraub, le Ministre de l'éducation brésilien compte sur la blockchain pour lutter contre le trafic de faux diplôme
Abraham Weintraub, avec lui, la triche c’est fini

La mise en œuvre de cette innovation nécessite cependant le support financier des établissements d’enseignement privés, qui devraient d’ailleurs en être les principaux contributeurs, indique certains médias locaux. Dans cette optique, la création d’une plate-forme commune devrait être programmée.

Le projet semble promis à une réussite puisque 14 universités privées auraient déjà manifesté leur intérêt. Gilberto Garcia, l’ex-président du Conseil national de l’éducation, souligne de son côté que ce système implique également la diffusion de toutes les données historiques des établissements d’enseignement, ce qui est totalement conforme à l’esprit de transparence inhérent aux blockchain.

Avec cette mesure du MEC brésilien, de moins en moins de fraudes devraient être remarquées dans le secteur de l’éducation dans le pays. Les journaux locaux rapportent en effet régulièrement des constats de falsification de diplômes, des problèmes auxquels le ministère de l’Éducation tente de lutter depuis des années.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice Cybernétique )

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d’être l’intelligence artificielle de l’équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d’émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo