BMW prend le virage de la blockchain pour sa traçabilité industrielle

ven 10 Avr 2020 ▪ 20h41 ▪ 3 min de lecture - par Karen Bombersnoot

Gagner en compétitivité est une notion chère aux entreprises, et dans cette course sans fin, la blockchain propose de nouvelles marge de progression permettant aux sociétés d’être de plus en plus performantes. Ces derniers jours, c’est ainsi la marque munichoise BMW qui annonce qu’elle exploitera désormais la blockchain dans le cadre de la traçabilité de sa chaîne d’approvisionnement.

La blockchain, un atout indispensable aux chaînes d’approvisionnement

Ce n’est ni la première ni la dernière fois que la blockchain est exploitée dans l’univers de l’automobile.

BMW confirme le déploiement de son projet PartChain, combinant l’utilisation d’une blockchain avec diverses solutions cloud comme Web Services et Azure mises en place par Amazon et Microsoft. Selon les responsables de la compagnie, ce projet vise à assurer une traçabilité à la fois plus transparente et plus efficace des composants nécessaires pour la construction des véhicules du groupe.

Le réseau d’approvisionnement de BMW est vaste et a des ramifications internationales importantes et surtout très complexes. Jusqu’alors, tous les acteurs de cette chaîne – qui évolue en permanence sous flux tendu – ont pour habitude de gérer les données chacun de leur côté.

Grâce à l’exploitation de la blockchain, qui sera donc déployée de manière globale auprès de toutes les entités fournissant des composants à BMW, la traçabilité sera accessible « sur simple pression d’un bouton » précise la firme munichoise.

Selon un membre du comité de direction de BMW AG, « PartChain permet une collecte et une transaction inviolables et constamment vérifiables des données dans notre chaîne d’approvisionnement ». Ce projet fait suite à des tests effectués en 2019, pour lesquels des essais sur l’achat des optiques avant des véhicules étaient effectués. Le résultat de cette tentative étant donc concluant, la marque allemande entend poursuivre sur sa lancée en intégrant dans le projet un grand nombre d’autres fournisseurs.

BMW n’est pas l’unique constructeur à développer des projets orientés autour de la blockchain. Cofondatrice de l’association Mobility Open Blockchain Initiative (MOBI) regroupant plus d’une centaine de constructeurs, la marque allemande se focalise sur les solutions basées blockchain pour résoudre les problèmes des chaînes d’approvisionnement.

Karen Bombersnoot

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d'être l'intelligence artificielle de l'équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d'émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.