NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

NIKE brandit la blockchain pour combattre la contrefaçon

Les AdiNike, vous connaissez ? En fait, c’est un mélange d’Adidas et de Nike, 2 contrefaçons en bonne et due forme pour le prix d’une. Un projet pilote a permis de démontrer l’intérêt pour les grandes marques d’utiliser la blockchain pour gérer les informations volumineuses sur leur supply chain : bientôt la fin des contrefaçons et des marques fantaisistes ?

Blockchain et supply chain : Ça rime ?

Le 04 Mars 2020, le Chain Integration Pilot (CHIP) du laboratoire RFID de l’Université d’Auburn en Alabama, publie un livre blanc à titre de Proof-of-Concept (PoC) pour démontrer les économies réalisées dans un supply chain, en utilisant la blockchain.

Le PoC a été élaboré pour importer, encoder, distribuer et stocker des données issues du supply chain sur la blockchain.

Le CHIP a été lancé en 2018, il est le premier projet ayant pour ambition d’intégrer les informations  contenues dans des étiquettes RFID d’une supply chain, dans une blockchain, une arme fatale contre la contrefaçon.

Ce projet pilote a permis de recueillir directement des données provenant de grandes marques, comme Nike, PVH Corp. et Herman Kay, ainsi que des grands détaillants US comme Kohl’s et Macy’s.

Des données relatives à 223 036 marchandises ont été téléchargées sur la blockchain : 1% de ces données furent téléchargées par les boutiques, 87% par les plateformes de distribution, et les 12% restants proviennent de « points d’encodage ».

Vers la fin des Nikke ou des Nikei ?

Le CHIP aurait permis aux entreprises participantes d’ “enregistrer les transactions contenant des données sérialisées dans un langage commun et de partager ces données avec leurs partenaires commerciaux appropriés”.

contrefaçon nike : la blockchain à la rescousse
Plus jamais ça. Et c’est valable pour la la moquette aussi

De manière générale, l’utilisation de la blockchain dans les chaines d’approvisionnement vise à améliorer la lutte contre les contrefaçons en, fiabilisant, en rendant accessible au grand public, la quantité impressionnante d’informations disponibles sur la supply chain.

Les systèmes classiques de gestion des données sur la supply chain auraient atteint leurs limites. A ce titre, la blockchain pourrait-être la solution tech capable de gérer la masse d’informations nécessaires à la lutte contre la contrefaçon et, rendre plus transparent le chemin parcouru par les produits des grandes marques. Le PoC de CHIP a surtout pour objectif de « vendre » l’efficacité d’un concept qui pourtant, apparaît comme de plus en plus évidente. IBM et Farmer Connect collaborent pour un projet avec une sauce similaire mais d’une senteur un peu différente, sans oublier Mercedes qui utilisera également la blockchain pour la gestion de sa supply chain.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo