Un aéroport à New-York lance un essai Blockchain pour les résultats COVID

mer 18 Nov 2020 ▪ 18h14 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

La blockchain peut-elle bloquer une bonne fois pour toutes la propagation de la covid-19 ? Le transport aérien fortement touché par la crise peut-il s’appuyer sur la blockchain pour faire redécoller les chiffres du secteur ?

Une application basée sur la blockchain qui devrait permettre de connaître instantanément la propriété d’une surface a été expérimentée dans un aéroport.

La blockchain joue à Mr Propre

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’aéroport d’Albany a conduit une expérimentation avec l’application Wellness Trace App pour contrôler la propreté des objets et des surfaces à l’intérieur de l’aéroport.

L’application a été conçue par General Electric Co., en partenariat avec TE-FOOD et Eurofins.

Elle est basée sur la blockchain Microsoft Azure et permet d’obtenir en temps réel des informations sur la propreté d’une surface.

Wellness Trace offre également aux utilisateurs la possibilité de partager leurs observations sur ce point.

Les voyageurs pourront accéder à ces informations en scannant à l’aide de leur téléphone, les codes QR de l’un des 45 stickers disséminés dans l’aéroport.

Votre passeport santé sur blockchain

Cette expérience durera 3 mois. Les employés de l’aéroport pourront utiliser l’application pour suivre les protocoles de nettoyage de l’aéroport.

Le responsable de l’Albany County Airport Authority, Philip Calderone, a indiqué que l’utilisation d’une application à la pointe de la technologie est « une première étape importante pour intégrer les nouvelles solutions numériques pour créer des voyages plus sécurisés dans un monde post-pandémie ».

D’autres gouvernements se sont tournés vers la technologie blockchain pour combattre la covid-19.

A Singapour, les sociétés SGInnovate et Accredify ont mis en place un nouveau passeport santé numérique fonctionnant sur la blockchain.

Une autre société, Perlin, a développé une application mobile baptisée « ICC AOKpass » qui permet à ses utilisateurs de contrôler instantanément leur statut covid-19.

La plateforme VeChain avait été utilisée pour garantir l’authenticité des masques anti-covid. Wellness Trace App s’ajoute à la liste des applications participant à la lutte contre la propagation du virus – l’information en temps réel, issue d’un système décentralisé, est également censée rassurer ses utilisateurs. La blockchain aurait-elle due être utilisée pour garantir les résultats des tests des vaccins de Pfizer et Moderna ? Une blockchain qui se substituerait aux scientifiques ? Non, elle viendrait plutôt en appui de leurs travaux. Vivement le monde post-covid – si il existe réellement ! Bitcoin (BTC) lui semble s’être déjà adapté en enregistrant une hausse de 5% alors que Moderna faisait la promo de son vaccin.

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.