A
A

51 000 $ – Tout va bien pour le Bitcoin

mer 17 Fév 2021 ▪ 1h15 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le bitcoin est désormais plus proche de 100 000 $ que de 0 $… L’ouverture du bal par Tesla a donné un sacré coup de fouet à la cryptomonnaie mais le coup d’État en Birmanie n’est par non plus étranger à cette hausse.

le bitcoin aspire le dollar

Le roi dollar perd de sa superbe

Morgan Stanley, la troisième plus grande banque d’investissement US, a publié cette petite phrase cette semaine :

« Le Bitcoin commence à faire des progrès quant à son ambition de remplacer le dollar en tant que moyen de paiement. »

Ruchir Sharma, Global Chief Strategist Morgan Stanley

Par “moyen de paiement”, il faut bien entendu comprendre “en tant que monnaie de réserve internationale”.

Dans ce papier intitulé  Pourquoi la crypto sort de l’ombre Ruchir Sharma, le stratège global de la banque, déclare également que « le bitcoin devient une alternative populaire à l’or en tant que réserve de valeur ».

Ces déclarations montrent que le dépérissement du billet vert augmente effectivement la probabilité de voir bitcoin s’imposer un jours comme LA monnaie de réserve internationale. À ce titre, le dollar Index est de nouveau en recul :

Dollar Index
Le Dollar Index reflète le taux de change du dollar face à un panier de monnaies composé à 50 % de l’euro, mais dont le yuan chinois est absent.

Même constat pour la paire USD/CNY. Le yuan s’apprécie toujours face au billet vert malgré le changement de locataire du côté de la maison blanche.

Cette courbe descendante de CNY/USD signifie que le yuan s’apprécie face au dollar

Ce qui nous amène à la Birmanie car le récent coup d’État est un boulversement géopolitique nullement étranger au coup de mou du dollar. En effet, la Chine voit depuis longtemps la Birmanie comme une “Californie chinoise” offrant un passage stratégique vers le golfe du Bengale.

Pékin a profité de la transition politique US pour soutenir un coup d’État devant lui permettre de rentabiliser davantage ses deux pipelines (gaz et pétrole) traversant le pays. Ces tubes sont vitaux pour contourner le détroit de Malacca par où transitent 80 % des importations d’énergie de l’empire du milieu.

MYANMAR = BIRMANIE

Actif depuis 2013, le pipeline de gaz tourne au ralenti depuis l’élection de Aung San Suu Kyi, la lauréate du prix Nobel de la paix et ne délivre que 3 milliards de mètres cubes de gaz/an, soit un quart de ses capacités.

En fonctionnant à plein régime, le pipeline pourrait représenter 10 % des importations de gaz de la Chine. Idem avec le pipeline de pétrole qui représenterait alors 4.3 % des importations chinoises contre seulement 0.80 % actuellement.

Le pétrole iranien (qui n’est pas vendu en pétrodollar….) est transporté vers la Chine par le détroit de Malacca et doit parcourir environ 9 900 kilomètres. L’itinéraire via la Birmanie réduirait cette distance à 4 600 kilomètres.

Le renforcement de l’axe énergétique Téhéran-Pékin fait assurément les affaires de la monnaie de réserve apatride (BTC). D’ailleurs, la banque centrale iranienne en accumule déjà en vue de « régler ses importations »…

Tout événement géopolitique affaiblissant le dollar en tant que monnaie de réserve internationale va dans le sens de bitcoin. Ne l’oublions jamais.

MasterCard, ETF, Hashrate et ATH du volume de transaction

De plus en plus de multinationales s’intéressent au bitcoin et notamment MasterCard qui proposera bientôt sa clientèle de 30 millions de commerçants au bitcoin.

La firme espère bien continuer à parasiter l’économie via les 3 % ponctionnés sur chaque transaction. UN pactole qui permet à Visa et Mastercard de peser ensemble plus de 800 milliards de dollars en bourse

L’entrée de MasterCard dans l’arène du bitcoin est une bonne nouvelle mais espérons que les commerçants finiront par lui préférer le Lightning Network !

Ironie du sort, même les banques se bousculent désormais au portillon. Morgan Stanley et BNY Mellon la plus vieille banque américaine, sont dans les starting blocks. Croustillant…

Autre développement à marquer d’une pierre blanche : un ETF adossé à bitcoin a enfin vu le jour ! Non pas aux États-Unis où la SEC continue de traîner des pieds, mais à Toronto, au Canada. Cerise sur le gâteau, l’inflation est hors de contrôle (comme voulu par la FED). D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (UNFAO), l’indice des prix alimentaires s’est envolé de 10% comparé à l’année dernière. Soit la plus forte augmentation depuis 7 ans.

Du côté des indicateurs fondamentaux, le Hashrate du bitcoin s’est de nouveau rapproché du plus haut historique cette semaine, soit 180 EH/s le 14 février. Et nul doute que l’entrée de l’Ukraine dans le mining bitcoin (pour ne pas gaspiller ses surplus d’énergie nucléaire) contribuera à renforcer sa sécurité.

Notons aussi qu’il se transfère actuellement plus de 138 000 $ par seconde sur la blockchain bitcoinUn record historique qui nous offre l’occasion de rappeler qu’à frais de transaction égaux, le bitcoin peut transférer des sommes infiniment plus grandes que le système monétaire de réserves fractionnaires

Volume de transaction par seconde sur la blockchain du bitcoin

L’évolution du nombre d’adresses contenant plus de 0.01 BTC est également de bon augure :

Et la moisson des bonnes nouvelles n’est pas finie. MicroStrategy, l’entreprise de Michael Saylor, prévoit d’acheter pour 900 millions de dollars supplémentaires de BTC

Le sentiment ambiant est tel que les Futures suggèrent désormais une probabilité de 20 % d’atteindre les 100 000 $ d’ici la fin d’année. En parlant de Futures, notez que les Hedge Funds à la solde du système sont positionnés à la baisse. En tout cas sur le marché des Futures du CME (qui reste minoritaire d’après SKEW).

Les hedge Funds sont short sur le bitcoin.

Même l’indécrottable Peter Schiff pense désormais que l’on atteindra les 100 000 $

“Maintenant que le bitcoin a touché les 50 000 $, je dois admettre que l’on ne peut pas écarter une hausse à 100 000 $. Toutefois, un mouvement en direction de zéro ne peut pas être écarté non plus. Alors qu’un mouvement temporaire en direction de 100 K est possible, un mouvement permanent en direction de zéro est inévitable. Si vous ne voulez pas jouer au casino, achetez de l’or.

A court terme, gardez un œil sur les minutes de la FED qui seront publiées ce soir à 20h.

  • Graphique hebdomadaire BTC/USD (une bougie = une semaine)

Nous restons haussier. Le contexte global n’a jamais été aussi bullish.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !