Bitcoin déblaye tout sur son passage et revient à 4 % de son ATH

mer 10 Mar 2021 ▪ 10h40 ▪ 8 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le bitcoin reprend de l’altitude malgré la hausse du dollar. Le mauvais parfum de techno-fascisme qui flotte dans l’air semble lui valoir beaucoup de sympathie ces derniers temps. L’intérêt renouvelé de la puissance pétrolière iranienne pour la monnaie apatride n’est pas non plus étranger à cette forme insolente.

Le bitcoin se décorrèle du dollar Index ?

Fait intéressant de ces derniers jours, nous observons un début de décorrélation entre le dollar et le bitcoin alors que nous avons été habitués ces derniers mois à voir l’un monter pendant que l’autre baisse.

Mais il semblerait que ce paradigme s’estompe. Alors que le billet vert progresse depuis plusieurs semaines sur fond de hausse des taux d’emprunt (au plus haut depuis un an), le bitcoin est tout de même revenu à 4 % de son ATH (All Time High) ! Quoi de plus normal après tout. Il suffit de prendre un peu de recul pour le deviner: les États-Unis feront défaut sur leur dette si les taux d’emprunt montent trop, ce qui signifierait la mort du dollar…

Même si les Etats-Unis ne faisaient pas défaut, c’est l’inflation qui s’en chargera, de manière détournée, via la spoliation du pouvoir d’achat de monsieur et madame tout le monde. Dit autrement, quoi qu’il arrive, le bitcoin risque fort de s’apprécier davantage. Pile je gagne, face tu perds.

Imaginons un instant que cette corrélation inverse se rétablisse. Par exemple en cas de forte hausse des taux d’emprunt US l’espace d’un instant. Eh bien il se trouve que le dollar pourrait de toute manière retourner mordre la poussière à cause de la hausse du prix du baril. Le dollar ayant une puissante corrélation inverse avec le pétrole (nous l’avons expliqué dans cet article), le dollar finira par souffrir tôt ou tard, d’un beau retour de bâton.

Soit dit en passant, la hausse de l’or noir est la réponse « diplomatique » de l’Arabie Saoudite face aux efforts de Biden pour renouer avec l’accord sur le nucléaire iranien. En effet, n’oublions pas que la république islamique est l’ennemi intime du royaume Saoudien…

Le prix du baril tape actuellement à la porte des 70 $. Surveillez de près le cirque diplomatique de l’administration Biden. Le dollar pourrait finir par stopper net sa progression si le pétrole continue sa route en direction des 100 $. Ce qui en retour allégerait un peu plus BTC/USD.

L’Iran mine du Bitcoin

Téhéran sait bien que Washington fait semblant de vouloir négocier. Pour deux raisons simples :

  • Ses deux plus proches alliés (Israël et l’Arabie Saoudite) sont catégoriquement opposés à toute négociation. Le premier a peur d’être un jour rayé de la carte par une bombe nucléaire iranienne. Le deuxième craint de perdre son leadership sur le Monde arabe. Sans parler du fait que le peuple Saoudien pourrait un jour décider de s’inspirer de l’Iran en remplaçant ses milliers de princes par une démocratie…
  • Les États-Unis sont peut-être encore plus hostiles… L’explication tient en un mot : pétrodollar. Oui, l’Iran refuse de vendre son pétrole en dollar, ce qui irrite passablement l’Oncle Sam.

Les Iraniens ne changeront pas d’avis si bien que le bitcoin apparaît comme une évidence pour contourner l’embargo américain (via le réseau SWIFT). Le Think Tank le plus proche de la présidence iranienne vient de publier un papier dans lequel il est suggéré d’atteindre 11 % du hashrate du bitcoin !

Ce n’est pas la première fois que l’Iran communique sur le bitcoin. Nous avons par exemple appris, il y a déjà 5 mois, que des machines de mining avaient été installées dans trois centrales électriques. Mieux encore, la banque centrale iranienne a ajouté le bitcoin à ses réserves de change.

Ce chiffre faramineux, 11 %, lâché par le Think Tank Center for Strategic Studies, est sans conteste à mettre dans la balance pour expliquer la charge du bitcoin.

Inflation is coming

La principale raison derrière la récente pause du bitcoin était probablement la hausse des taux réels. C’est-à-dire les taux de rémunération des obligations d’État auxquels ont soustrait le taux d’inflation annuel. Par exemple, admettons que l’argent de votre assurance-vie soit placé dans une obligation à dix ans de l’État Français qui rapporte 0.1 % par an. Disons que l’inflation s’est établie à 2 % pendant l’année. Cela signifie que le pouvoir d’achat de votre épargne a fondu de 1.9 % au bout d’un an.

Or, les valeurs refuges telles que l’or et le Bitcoin, qui ne rapportent pas d’intérêt, sont avantagées lorsque les taux sont proches de 0 %, voire négatifs, comme c’est le cas aujourd’hui. Et vice versa, d’où le récent coup de mou du bitcoin dans le sillage de la hausse surprise des taux américains (et européens).

Bleu : Taux à 10 ans américain (échelle de droite)
Orange : Taux à 10 ans Allemand (échelle de gauche)

Minute papillon. Il parait assez clair que les prochains chiffres d’inflation (d’une année sur l’autre) vont bientôt être affreux aux États-Unis. Quoi qu’il arrive aux mois de mars et mai, l’inflation annuelle va passer de 1.4 % à 2.5 % (effet de base) d’ici le mois de mai. Et au vu de la hausse du prix du baril, gageons que nous pourrions nous retrouver autour de 3.3 %.

Nous verrons alors toute la presse financière s’écrier : « L’inflation est au plus haut depuis 2011 ». De quoi littéralement écrouler les taux réels et donner un nouveau coup de fouet au bitcoin...

SEC, Inde, Goldman Sachs, Aker, Miami

Le futur président de la SEC (le gendarme financier US), a eu le 02 mars des propos rassurants pour ceux qui pensent encore que le bitcoin pourrait un jour être « interdit ». Loin de vouloir bannir les cryptomonnaies, Gary Gensler a déclaré vouloir « s’assurer que les utilisateurs des exchanges sont protégés de manière appropriée ». Les clients de Kraken récemment plumés par le flash crash sur ETH/USD (750 $) ne seront pas contre…

Par ailleurs, le ministre des Finances indien a également rassuré en déclarant que le gouvernement « ne fermait pas son esprit aux cryptomonnaies ». S’opposer au BTC n’est de toute façon jamais une bonne idée. Le Nigeria en est la preuve vivante avec une augmentation de 15 % des volumes d’échange en bitcoin au cours du mois suivant son interdiction.

En outre, une autre multinationale respectée a acheté du bitcoin. Aker, une pétrolière norvégienne vieille de 180 ans, en a acheté pour 58 millions $. « Nous serons des holdeurs », a déclaré son CEO dans une longue lettre à ses actionnaires. La firme va d’ailleurs travailler avec Blockstream pour aider dans le domaine du mining de Bitcoin avec des énergies renouvelables. Belle ironie.

Enfin, notons que le bitcoin se fait de plus en plus rare sur les exchanges, ce qui est de très bon augure.

Nombre de bitcoins détenus par les exchanges

Cela est d’ailleurs peut-être lié en partie au fait que même les mineurs gardent leurs bitcoins :

Les mineurs vendent de moins en moins (ce qui signifie qu’ils anticipent une hausse du prix du BTC). Le mineur est sage. Il faut écouter le mineur.

Terminons en signalant que le CEO de Binance a déclaré que de nombreuses multinationales asiatiques possèdent déjà du bitcoin sans rendre la chose publique… Ah eh oui, le Maire de Miami essaie de payer les taxes fédérales en BTC

Bref, tout va bien, même si la hausse des taux à court terme semble en effrayer certains. Posséder 21 bitcoins fait de vous un millionnaire et le bitcoin vaut déjà 10 % de tout le stock d’or mondial…

  • Graphique hebdomadaire BTC/USD
A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 663,63 $ -2.5%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 970,13 $ -2.11%
DEFI (DEFIPERP) 12 897,40 $ 1.64%
MARKETS (ACWI) 104,91 $ 0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 791,52 $ 0.5%
TECH (NDX) 15 355,08 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.19%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845790 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 84,15 $ 1.9%
IMM. US (REIT) 2 731,82 $ 0.43%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.