NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

L’agressivité des banques centrales rend le Bitcoin plus attractif

La baisse attendue des taux d’intérêt de la banque centrale américaine est manifestement l’un des facteurs de la dernière hausse du bitcoin (BTC), a déclaré Jim Reid, cadre de la Deutsche Bank, dans une interview accordée à CNBC le 26 juin.

Reid, responsable de la stratégie du crédit fondamental global de la Deutsche Bank, a déclaré :

“Si les banques centrales sont aussi agressives, les monnaies alternatives deviennent un peu plus attrayantes.”

Reid a mentionné le récent discours de Jerome Powell, président de la Fed, qui a déclaré hier que la banque centrale envisage de réduire les taux d’intérêt au milieu de l’incertitude financière actuelle et des risques d’inflation. Ainsi, le dollar américain (USD) a chuté hier par rapport à d’importantes devises, enregistrant un niveau plus bas sur trois mois par rapport à l’euro (EUR), apparemment en raison des nombreuses baisses de taux d’intérêt attendues par la Fed.

Pendant ce temps, Bitcoin a continué d’atteindre de nouveaux records de plus de 12 000 $ en 2019, tandis que sa capitalisation boursière dépassait les 220 milliards de dollars avec un taux de dominance dépassant pour la première fois 60 pour cent.

Reid a également observé que la dernière flambée des prix des cryptomonnaies est en partie due au projet de crypto de Facebook Libra, qui a publié un white paper le 18 juin dernier. Le Bitcoin a depuis augmenté de plus de 30 pour cent, passant d’environ 9 000 $ à 12 616 $, selon les données de Coin360.

Dans l’interview, Reid a réitéré son opinion négative à l’égard de l’assouplissement des procédures de la Banque centrale après avoir précédemment affirmé que le système actuel de monnaie fiduciaire était volatil et approchait de sa fin. Présentant ses commentaires en novembre 2017, à la suite du record historique de 20 000 $ du Bitcoin en décembre 2017, M. Reid a critiqué la poursuite de l’impression d’espèces par les banques, avertissant que cela pourrait mener à la fin de la monnaie papier.

Mais les États-Unis ne sont pas seuls. Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a également suggéré de nouvelles réductions des taux d’intérêt au cours des dernières semaines.

Ironiquement, un affaiblissement de l’économie pourrait être en partie imputé à la Deutsche Bank elle-même. Les stocks de la banque ont chuté par rapport à l’année précédente pour atteindre des planchers records.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo