Se connecter S'abonner

Les banques centrales previennent des risques associés à Bitcoin (BTC)

Les gouverneurs des deux banques centrales ont partagé leur opinion sur le Bitcoin (BTC) après que le Salvador en ait fait un moyen de paiement légal. Le gouverneur de la banque du Mexique considère la cryptomonnaie comme un investissement peu fiable, et le représentant de la banque de Suède pense que la valeur des actifs numériques peut chuter considérablement.

Les mexicains ne veulent pas utiliser le Bitcoin à cause de sa volatilité

Selon Bitcoin.com, hier, le chef de la banque centrale mexicaine (Banxico), Alejandro Diaz de Leon, a partagé son opinion sur le Bitcoin. Il pense que cet actif virtuel ressemble plus à un moyen d’échange qu’à l’argent réel. En outre, le gestionnaire a appelé le Bitcoin (BTC) un investissement à haut risque. Le chef de Banxico est un économiste compétent. Il a été nommé à ce poste par le Président du Mexique jusqu’à la fin de cet année.

Cela nous permet de supposer que dans un avenir proche, le Mexique ne va pas suivre l’exemple du Salvador et faire du Bitcoin un moyen de paiement légitime. Là, depuis le 7 septembre de cette année, la monnaie numérique est devenue le même moyen de paiement officiel que le dollar américain.

Alejandro Diaz de Leon est persuadé: pour que la cryptomonnaie puisse être considérée comme l’argent, sa valeur devrait devenir stable. Maintenant, le prix du Bitcoin change quotidiennement. Les résidents du pays ne voudront pas traiter avec des actifs numériques, car en raison de la forte volatilité, leurs salaires changeront constamment.

Le chef de Riksbank a comparé le Bitcoin avec les timbres

Cependant, le gouverneur de la banque centrale de la Suède (Riksbank), Stefan Ingves, a comparé le commerce de Bitcoins à l’achat et la vente de timbres. S’exprimant parmi d’autres banquiers lors d’une conférence à Stockholm, il a sérieusement averti que la monnaie numérique pourrait s’effondrer. Avant cela, le chef du Riksbank a déclaré que le Bitcoin, comme d’autres cryptomonnaies, ne serait pas hors du contrôle des autorités réglementaires.

Ingves est également économiste. Auparavant, il était président du Comité de Bâle et directeur du Département des systèmes monétaires et financiers du Fonds monétaire international (FMI).

Plus d’actions
Partagez

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo