Se connecter S'abonner

Saint Patrick’s day – Bitcoin attend la pluie de chèques de 1400 $

BTC/USD se stabilise dans le sillage de la conférence de presse de la BCE. Christine Lagarde a gâché la
fête en se retenant d’annoncer quelques centaines de milliards de morphine monétaire supplémentaire.
La rumeur d’interdiction du bitcoin en Inde est aussi venue s’ajouter à la morosité ambiante mais l’argent gratuit de l’oncle Sam devrait changer la donne.

bitcoin cheque usa


Le Spread de taux USA/Allemagne


Un Spread est un « écart » entre deux taux. Le spread entre les taux d’emprunt américain et allemand
est actuellement d’environ 2 . Le gouvernement teuton emprunte sur 10 ans au taux de -0.30 %, alors que
l’Oncle Sam emprunte autour de +1.60 %.
Les variations de ce spread sont les plaques tectoniques du taux de change EUR/USD, et par conséquent
du Dollar Index. Toutes choses égales par ailleurs, le dollar s’appréciera toujours face à l’Euro lorsque
l’écart se creuse. Et vice versa.
Voyez sur les graphiques suivant que cette corrélation est flagrante. Le dollar Index ne cesse de
s’apprécier depuis 3 mois, parallèlement au spread de taux
.


Mais le fait est que le dollar a vraiment de la peine à monter. Un tel écart de taux devrait donner beaucoup
plus de vigueur au dollar, mais le fait que les plaques tectoniques géopolitiques sont aussi en mouvement.
Et notamment la plaque arabique. Riyad fait actuellement monter le prix du baril, ce qui est un frein
majeur à l’appréciation du dollar
. Sans parler des déficits commerciaux et budgétaires abyssaux qui
minent la crédibilité du billet vert en tant que monnaie de réserve internationale.
La probabilité que l’OPEC déclarera son intention de vendre son or noir en bitcoin est toutefois faible à
court terme
. Les États-Unis ne laisseront pas leur vassal saoudien détruire le pétrodollar. Néanmoins,
certains pays frondeurs et membres de l’OPEC envoient des signaux très forts en ce sens. L’Iran et le
Venezuela notamment. #Pétrobitcoin…


Enter the Indian


Reuters a lâché une information fumeuse ce weekend en annonçant que l’Inde allait « proposer une loi
bannissant les cryptomonnaies »
.

Beaucoup pensent que l’information de Reuters est périmée et que les récentes déclarations de la ministre
des finances Nirmala Sitharaman indiquent plutôt que les cryptomonnaies ne seront pas bannies.

Quoi qu’il en soit, l’agence de presse cite dans son article un membre du gouvernement indien
(anonyme…) pour suggérer qu’une loi devant « criminaliser la possession, la création, le mining, le
trading et le transfert de cryptomonnaies » serait dans les tuyaux. Le lendemain, Reuters ne se gênait pas
pour titrer : « Bitcoin chute après un nouveau record à cause de l’Inde qui envisage un ban »
.


Ou comment créer sa propre réalité… On aurait presque l’impression que les puissants sont en train de
tâter le terrain… D’ailleurs, c’est certainement un hasard si, le même jour, 750 millions $ de positions longues sur les Futures adossés au bitcoin ont été débouclées. BlackRock, Goldman Sachs ? Quoi qu’il en
soit, il s’agit là d’une paille comparé aux 1000 milliards de capitalisation du bitcoin… Sans compter que
61 000 bitcoins ont été retirés des exchanges le même jour pour couper court à cette attaque en règle
(retirer les bitcoins des exchanges fait monter le cours du bitcoin).

Volume de transfert depuis les exchanges


Ceux souhaitant nuire au bitcoin voudraient que nous nous intéressions aux futures. Que nous les voyons
comme un oracle. Vaste blague !! Les futures ne représentent que les désirs de l’ancien monde qui essaie
vainement de protéger sa bulle. Nous avons donc décidé que nous ne reparlerons plus jamais de ces
produits financiers toxiques dans cette analyse de marché du mercredi.


Le bluff de l’interdiction du bitcoin a déjà été tenté au Nigeria. Résultat des courses: les volumes
d’échange du BTC ont augmenté de 13 % au cours du moins suivant.
Le gouvernement a depuis fait
marche arrière…


Pour aller plus loin, notons qu’il n’est pas très surprenant que certains indiens soient tentées de marcher
dans les pas de la Chine, là où les exchanges sont bannis depuis 2017. Après tout, le sous-continent
Hindou a récemment tenté de mettre fin au cash sur les bons conseils de la fondation Bill & Melinda
Gates… Mais l’Inde n’est pas la Chine… L’impact d’une interdiction du bitcoin aura probablement exactement le
même effet qu’au Nigeria. D’autant plus que les indiens sont très familiers avec le concept de réserve de
valeur. L’or tient une place extrêmement importante dans la culture indienne
.


100 millions de chèques


L’administration Biden a annoncé que 100 millions de chèques (1400 $) seront distribués au cours de 10
prochains jours
. Il faut donc probablement s’attendre à ce que le bitcoin trouve du carburant dès ce
weekend puisque la majorité des chèques est versée en cette Saint Patrick.
Rendez-vous compte que ceux qui ont échangé le premier chèque de 1200$ contre du bitcoin jouissent
désormais d’un pactole de 10 000 $… Un petit sondage réalisée par Mizuho Securities suggère que 10 %
de tout ce pactole (380 milliards $) sera investi dans le bitcoin
.

graphique achat/depot


Et ce n’est pas fini. Après ces 1400 milliards, les démocrates prévoient de dépenser au moins 2000
milliards de dollars supplémentaires dans un grand plan d’investissement en infrastructure (Build Back Better…).
Certains parlent même de 7000 milliards
si le Sénat ne s’oppose pas à cette boulimie d’investissements.
Nous n’y sommes pas encore, mais chacun aura compris que la planche à billets de la FED n’est pas prête
de s’arrêter de tourner…

dépense du gouvernement américain toutes les 60 minutes



Le bitcoin vaut désormais plus que la capitalisation combinée de MasterCard et Visa. Le CEO de Visa a
d’ailleurs déclaré que le bitcoin « pourrait devenir très mainstream d’ici 5 ans ».

Espérons que la banque de France n’attendra pas aussi longtemps pour réaliser que le bitcoin sera la
prochaine monnaie de réserve internationale. Tout miser sur un CBDC, alors qu’il est écrit que la zone
euro finira par exploser, est une folie.
Le bitcoin pèse désormais plus que le PIB de l’Indonésie (237 millions d’habitants) ou encore la
bourse d’Afrique du Sud. Il représente 73 % de la valeur de l’argent métal du monde et 10 % de l’or.

Une dernière bonne nouvelle : Harmonychain avance avoir réussi à créer des puces ASIC permettant de
miner avec augmentation de 300 % – 500 % ! C’est une très bonne nouvelle pour la sécurité du bitcoin
qui de surcroît réalise déjà 74 % de son mining avec des énergies renouvelables (cf : Pompliano). Ces
nouvelles puces pourraient se vendre dès 2021.
Un petit graphique pour la route afin de mettre les choses en perspective :

Prix du Bitcoin
Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo