Se connecter S'abonner

Un ancien contrôleur de la monnaie pense que le Bitcoin (BTC) est plus fort que le dollar

Pour avoir dirigé de l’OCC (Office of the Comptroller of the Currency), Brian Brooks fait partie de ceux qui maitrisent le mieux les difficultés rencontrées par le bitcoin en matière de réglementation. Malgré celles-ci, il remarque avec stupéfaction que l’actif ne cesse d’être adopté par la population comme valeur refuge. Ayant également fait le même constat, le président de la Fed Jerome Powell affirmait récemment que le bitcoin était potentiellement un substitut de l’or plutôt que du dollar. Cependant, l’ancien directeur de l’OCC estime que le bitcoin est bien plus fort que le dollar.

Les politiques monétaires de la FED n’ont fait qu’affaiblir le dollar

C’est au cours d’une interview accordée à l’émission Squawk Box de CNBC que M. Brooks a livré sa réplique aux propos tenus par l’actuel président de la FED. Celui-ci prétendait notamment que le dollar restait une réserve de valeur de premier choix alors même qu’il existe un risque d’inflation. Pour démonter son raisonnement, l’ancien directeur de l’OCC a rappelé que la Fed avait augmenté la masse monétaire du dollar de 40 %. Cette politique n’aura eu que pour conséquence de fragiliser la position du dollar qui serait désormais 40 % moins bonne en tant que réserve de valeur selon lui.

Il s’est ensuite attaqué aux fondamentaux qui différencient le dollar et le bitcoin et qui donnent une longueur d’avance à ce dernier. « Le dollar peut ne pas être soutenu par quelque chose… Les cryptomonnaies sont soutenues par quelque chose. Elles sont adossées à des réseaux sous-jacents et ce que vous achetez lorsque vous achetez un jeton de cryptomonnaie, qu’il s’agisse de bitcoin ou d’autre chose, c’est une partie d’un réseau financier construit pour effectuer toutes sortes de transactions » a-t-il affirmé. À cela s’ajoutent la maturité acquise par ce marché et la technologie qui la soutient le tout illustré par une capitalisation boursière à près de 2 000 milliards de dollars.

L’adoption du bitcoin ne fait qu’augmenter en Amérique

Alors que les critiques attribuent l’adoption du bitcoin à la spéculation, M. Brooks rappelle que l’actif avait prouvé son utilité durant la crise sanitaire notamment comme moyen de paiement. « Le bitcoin a été le premier jeton à vous montrer que la finance pouvait se faire sur une base en réseau plutôt qu’à la banque… il y a eu 61 milliards de dollars de transactions en bitcoin hier parce que ce réseau a été adopté par des personnes qui avaient l’habitude d’aller à la banque » a-t-il affirmé.

Alors que le pays se relève progressivement de cette crise, il craint donc que les Américains adoptent définitivement la cryptomonnaie. Même en cas de durcissement des règles de la part des régulateurs, M. Brooks pense que ces derniers finiront par céder face à la pression des citoyens comme dans le cas d’Uber. « Rappelez-vous, tous les maires et tous les commissaires des taxis ont essayé d’arrêter Uber. Mais 50 millions d’Américains le voulaient et maintenant nous l’avons. Ce sera la même chose avec les cryptomonnaies » a-t-il prévenu.

Pour l’ancien Directeur de l’OCC, la prise de pouvoir du Bitcoin en plus d’être inévitable serait donc imminente au vu de la vitesse de son adoption. Il est quand même difficile de croire que les gouvernements et les banques centrales laisseront un tel scénario se produire aussi facilement.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo