NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La mise à niveau d’Ethereum prend de plus en plus forme

Tous les utilisateurs d’Ethereum attendent chaudement la prochaine mise à niveau, le hard fork de Londres. La bonne nouvelle, c’est que ce dernier fait actuellement son bout de chemin vers les réseaux de test de la blockchain. La mauvaise, c’est qu’il est difficile de dire exactement quand la mise à niveau fera son entrée sur scène.

Crypto currency Ethereum

Mise à niveau voulue, mais controversée

Pour que la nouvelle mise à niveau d’Ethereum devienne utile et fonctionnelle, elle doit passer par certaines étapes. En clair, elle doit être déployée sur trois réseaux tests : Ropsten, Goerli et Rinkeby. Dans cet ordre, nous apprenons que le déploiement se fera respectivement les 24 et 30 juin et le 7 juillet. Cela dit, ces dates ne constituent que des estimations ; elles pourraient être revues en fonction de l’évolution de l’extraction des blocs.

Tim Beiko de la Fondation Ethereum estime qu’il convient de se réjouir à l’annonce des dates. « Une fois que la mise à niveau aura été activée avec succès sur ces réseaux, un bloc sera établi pour le réseau principal d’Ethereum ».

La nouvelle mise à niveau, le hard fork de Londres, comporte cinq propositions d’amélioration d’Ethereum (EIP). Il s’agit de certaines modifications qui seront apportées au code de la blockchain. Cependant, de ces 5 niveaux d’amélioration, c’est l’EIP-1559 qui est la plus en vue, car il s’agit d’une refonte de la structure tarifaire existante.

Selon les développeurs, le but premier de l’EIP-1559 n’est pas explicitement de modifier les coûts du gaz. Toutefois, beaucoup de personnes s’attendent à ce qu’après son déploiement, ces coûts baissent considérablement. D’un autre côté, les revenus des mineurs pourraient également chuter drastiquement de 50 %. D’où la controverse autour de l’EIP-1559.

Changement de mécanisme

Une autre mise à niveau est aussi très attendue par les mineurs : la mise à niveau Ethereum 2.0. Elle permettra une transition du réseau vers un mécanisme de consensus proof-of-stake. Celui-ci est considéré comme un mécanisme plus sain et plus respectueux de l’environnement. En outre, il est censé aider à réduire la consommation énergétique pour la validation des blocs.

« La nature décentralisée des systèmes blockchain rend une mise à niveau du réseau plus difficile, souligne Tim Beiko dans un article. Les mises à niveau du réseau d’une blockchain nécessitent une coopération et une communication avec la communauté, ainsi qu’avec les développeurs des différents clients Ethereum, afin que la transition se déroule en douceur ».

La nouvelle mise à niveau d’Ethereum pourrait être bientôt disponible si tout se passe comme prévu. Avant son déploiement, hard fork de Londres doit franchir trois étapes qui correspondent à des réseaux de test : Ropsten (24 juin), Goerli (30 juin) et Rinkeby (7 juillet). On pourra enfin avoir le fameux EIP-1559 qui suscite d’ores et déjà beaucoup de questionnements.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo