Prix
0,065404 $
BTC
0,00000283  Ƀ
1H % ROI -0.54%
24H % ROI -0.41%
7J % ROI -5.78%
Volume 24h 10 873 514,70 $
Offre disponible 14 832 756 028 HBAR
Offre totale 50 000 000 000 HBAR
Rang 48
Capitalisation 970 115 748,35 $

HEDERA HASHGRAPH EN QUELQUES LIGNES

L’Hedera Hashgraph (HBAR) est considéré comme la “couche de confiance d’internet”. Le HBAR est un réseau public permettant aux particuliers et aux entreprises de créer de puissantes Dapps, son lancement a été lancé par I’ICO en août 2018. Le 1er accès au mainnet fut ouvert en septembre 2019. Le token HBAR alimente les services Hedera tels que les contrats intelligents, le stockage de fichier les transactions. Il sert également à sécuriser le réseau via le staking de HBAR. Hedera Hashgraph a été fondé par le Dr Leemon Baird et Mance Harmon.

Hedera Hashgraph: Graphique

Qu’est-ce que le Hedera Hashgraph (HBAR) ?

Hedera Hashgraph est ce qu’on appelle un registre public distribué qui diffère de la technologie blockchain telle qu’on la connaît, mais qui permet au final de réussir à programmer des applications décentralisées (Dapps – Decentralised Application) qui ont la même finalité que celles conçues sur des réseaux comme Ethereum par exemple.

La technologie du registre distribué permet aux programmeurs d’ajouter un tiers de confiance décentralisé à leurs applications et aux individus ainsi qu’aux entreprises qui ne se connaissent pas de collaborer entre eux de façon simple et avec de très bas coûts.

La technologie des registres publics distribués permet la création et l’échange de valeurs, de prouver l’identité des acteurs, de vérifier et d’authentifier des données importantes ainsi que d’autres choses.

Hedera Hashgraph est unique dans le sens où il permet d’atteindre les mêmes objectifs que les blockchains, mais de façon bien plus rapide, plus juste, avec une consommation d’énergie moindre, plus de stabilité et de manière totalement sécurisée. Cela est notamment possible grâce au consensus Hashgraph créé et appartenant à l’entreprise Hedera, d’où le nom de ce projet qui tente de concurrencer les blockchains les plus populaires du moment.

A quoi sert le Hedera Hashgraph ?

Comme nous l’avons vu, Hedera Hashgraph se pose en concurrent direct de la technologie blockchain en voulant remédier aux problèmes liés à celle-ci. Cependant, Hedera possède de nombreux points en commun avec la blockchain et on pourrait plutôt considérer qu’il s’agit plutôt d’une utilisation d’un consensus différent que d’un système totalement nouveau.

Le réseau public d’Hedera est construit sur le « hashgraph distributed consensus algorithm » qui permet de fournir une efficience presque parfaite dans l’utilisation de la bande passante et peut traiter plusieurs centaines de milliers de transactions à la seconde sur chaque shard.

Dans un consensus proof-of-work (POW), un seul mineur est sélectionné pour valider un bloc. Lorsque plusieurs blocs sont créés en même temps, la blockchain finit par écarter la chaîne la plus courte et ne garde que la plus longue en tant qu’officielle. Dans un système Hashgraph, toutes les transactions sont incorporées au registre à partir du moment où elles sont considérées comme valides. Cela évite ainsi un gaspillage de ressources comme dans un système POW.

Pour les entreprises qui veulent utiliser les services de Hedera pour créer leur infrastructure décentralisée, le projet permet la création de jetons grâce au Hedera Token Service. Contrairement à d’autres infrastructures qui permettent la création de tokens, il n’est pas nécessaire de déployer des smart contract sur le réseau Hedera, un système simplifié a été mis en place. Il est possible de créer plein de jetons différents, allant du stablecoin aux tokens qui représentent des récompenses. Les frais de transactions pour s’échanger ces jetons sont infimes, inférieurs au centime de dollar.

Hedera possède également un système de gouvernance décentralisée qui est appelé Hedera Governing Council. Celui-ci est composé de 39 entreprises qui évoluent dans 11 secteurs d’activités différents. Le conseil prend des décisions au sujet des mises à jour du réseau, des prix pratiqués sur ce dernier, gère la trésorerie et d’autres choses. Chaque membre du conseil possède la même importance et aucune récompense ne leur est attribuée. Parmi ces membres, on peut citer Boeing, Google, IBM, Deutsche Telekom et l’University College London (UCL).

Pour fonctionner, Hedera a conçu le token HBAR qui sert de moyen de paiement sur le réseau. Lorsqu’une société utilise les services de Hedera, les nodes doivent utiliser de la bande passante, de la puissance de calcul et stocker des informations. Cela a bien évidemment un coût et il faut utiliser du HBAR pour régler tous les frais inhérents au réseau. En outre, les personnes qui désirent devenir une node doivent placer en stake des jetons HBAR afin de s’assurer de leur honnêteté. En traitant correctement les informations, elles recevront des récompenses, dans le cas contraire, elles perdront des HBAR.

Où acheter du HBAR ?

Pour acheter du HBAR, il est important de faire attention à utiliser uniquement une plateforme d’achat fiable. En effet, devant la multitude d’exchanges disponibles pour acheter des jetons HBAR, il en existe pas mal que l’on pourrait qualifier d’exotiques. En déposant sur ces sites, vous courrez un risque très important de ne jamais revoir votre argent.

Afin d’aider nos lecteurs à ne pas tomber dans ce piège, nous avons établi un classement des sites d’échanges sérieux (insérer lien) sur lesquels il est possible d’acheter des tokens HBAR en toute sécurité. Ce sont des plateformes que nous utilisons nous-mêmes régulièrement et dont nous sommes pleinement satisfaits.

Toutefois, dans le cas du token HBAR, nous pouvons vous conseiller d’utiliser directement Binance, la plateforme la plus populaire du moment et la plus facile à utiliser.

N’oubliez pas qu’il n’est pas encore possible d’acheter des jetons HBAR avec de l’argent fiat (euros, dollars, etc.) sur la plupart des sites d’échange. Avant de pouvoir acheter du HBAR, il sera nécessaire de se procurer en premier lieu des actifs numériques intermédiaires comme le Bitcoin ou l’Ethereum. Une fois ces cryptomonnaies en votre possession, il sera possible de les trader contre du HBAR.

Quel est l’avis de la rédaction sur Hedera Hashgraph (HBAR) ?

Des nouveaux projets qui permettent de réaliser un plus grand nombre de transactions à la seconde et à moindre frais, il en existe une multitude dans l’industrie des cryptomonnaies. Au final, peu d’entre eux parviennent à délivrer un produit fonctionnel et beaucoup abandonnent en cours de route.

Cependant, ce qui nous rassure avec Hedera Hashgraph, ce sont les sociétés qui font partie du conseil de gouvernance. On remarque que ce sont de grandes compagnies internationalement connues et une université londonienne très réputée. Tout de suite, cela accroît considérablement la crédibilité du projet et nous laisse penser que Hedera pourra peut-être livrer un produit pleinement fonctionnel à terme.

Au moment où nous rédigeons ces lignes (mars 2021), nous remarquons que la capitalisation totalement d’Hedera a été multipliée par 10 depuis le début de l’année, ce qui est un signe indéniable que les crypto-investisseurs pensent que le projet peut réellement aboutir et améliorer l’écosystème blockchain. Cependant, seul l’avenir nous dira si les investisseurs auront raison ou non, car la concurrence est très rude dans ce secteur.

Si vous désirez obtenir des informations supplémentaires sur ce projet, nous vous conseillons de consulter notre guide complet sur Hedera Hashgraph (insérer lien) qui vous expliquera dans les détails son fonctionnement.