Ripple (XRP) veut se rapprocher des banques centrales

sam 05 Déc 2020 ▪ 15h35 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction TCT

Alimentant les actualités de l’espace cryptographique depuis quelques mois, les CBDC suscitent un intérêt qui ne se limite désormais plus aux banques centrales. Parmi ses nouveaux admirateurs figurent notamment le service de paiement Ripple qui désirent en maitriser un peu plus les contours. La société recherche à cet effet un expert spécialisé dans les monnaies numériques voulues par les banques centrales.

Ripple en soutien du développement des CBDC

En lançant ce recrutement, Ripple affirme son intention de définir une politique à part entière pour soutenir les banques centrales dans le développement des CBDC. Le titulaire du poste concerné devra veiller à la mise en œuvre de l’interopérabilité avec le système de règlement XRP Ledger. Il sera entre autres chargés des relations et projets entre la société et les banques centrales. Pour prétendre à ce poste, Ripple exige des aspirants une expérience de plus de 10 ans dans la vente de technologies. Sont aussi acceptés les profils ayant un vécu similaire dans la gestion de comptes impliquant la vente à de grandes institutions financières ou à des banques centrales.

Cette année, Ripple avait déjà montré des signes de rapprochement avec les CBDC laissant entrevoir son engagement pour la réussite de ce projet. En aout dernier, Emi Yoshikawa -le directeur principal des opérations mondiales de la société- affirmait que le XRP ne concurrencerait pas les CBDC mais leur sera plutôt complémentaire. Le mois suivant, la société publiait une note dans laquelle elle présentait son réseau de paiement comme étant nécessaire à une interopérabilité entre les initiatives mondiales des CBDC.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

Des rencontres précédentes avec les Banques Centrales

Avant ces déclarations et la présente recherche d’un directeur chargé des questions relatives aux CBDC, la société avait déjà effectué un rapprochement avec des banques centrales. Ce fut notamment le cas en mai dernier, où Ripple avait tenu une réunion à huis clos avec la banque centrale du Brésil. Si aucune information n’avait filtré quant à l’ordre du jour de la séance, un échange autour des questions institutionnelles avait notamment été évoqué. Bien qu’aucune déclaration officielle n’ait été faite, la présente décision de la société laisse présager qu’elle est en contact avancé avec d’autres banques centrales dans le cadre de futurs partenariats.

A l’image de l’engagement de PayPal en faveur des cryptomonnaies, Ripple entend donc devenir une place forte du développement des monnaies numériques et de leur utilisation. Les prochaines actualités sur le sujet pourraient d’ailleurs être celles d’un partenariat avec une banque centrale dans le cadre de la phase test des CBDC qui s’annonce.

Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.