NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Ripple monnaie de criminel ? Oui, mais bien moins que Bitcoin ou ETH

400 millions USD en XRP ont été utilisés dans des transactions illégales, rapporte Elliptic, une société basée à Londres connue pour ses services visant à lutter contre les usages illicites des cryptomonnaies. Elliptic précise cependant que ce montant ne représente que 0,2% des transactions en XRP, alors que 0,5% des transactions en Bitcoin, soit 829 millions USD, ont été effectuées sur le darknet.

Les cryptomonnaies : Une valeur refuge pour les criminels ?

En 2015, Ripple s’est fait taper sur les doigts par le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) pour des manquements à la réglementation en matière de respect des lois contre le blanchiment des capitaux.

Aujourd’hui, c’est au tour de Elliptic de pointer la société du doigt après avoir tracé 400 000 000 USD de XRP dans des transactions illicites, notamment dans des arnaques et des escroqueries à la Ponzi.

Mais le XRP n’est pas la crypto préférée des délinquants et des criminels. Ces 400 000 000 USD ne représentent en effet que 0,2% des transactions de XRP. La crypto de Ripple est derrière le Bitcoin en matière de financement des activités criminelles : 0,5% des transactions de BTC sont utilisées à des fins illégales (Trafic de drogue, d’armes, de matériel pédopornographique, etc.).

Les cryptomonnaies sur le banc des accusés

Les détracteurs des cryptomonnaies profitent du manque de transparence dans le secteur pour ternir la réputation du Bitcoin et de ses cadets. Ils critiquent l’utilisation des cryptos dans les escroqueries, dans les systèmes de Ponzi ou encore dans le blanchiment d’argent.

Cependant, difficile de ne pas convenir que ces activités illicites existaient déjà des années bien avant que Satoshi Nakamoto n’ait effectué le premier transfert de Bitcoin.

Pour le cas du XRP, Tom Robinson, Directeur Scientifique et Co-Fondateur d’Elliptic, a déclaré que bien que le montant des transactions mises en cause ne soit pas important, il faut surtout retenir l’existence de transactions illégales en XRP

Les entreprises utilisant le XRP doivent ainsi être prudentes si elles ne veulent pas être impliquées (involontairement) dans des activités de blanchiment d’argent.

De nombreux criminels ont compris (assez tôt) que les cryptomonnaies comme le XRP pouvaient mieux servir leurs intérêts que la monnaie fiduciaire. La possibilité d’effectuer des transactions importantes de manière anonyme a d’ailleurs fait du Bitcoin, l’une des crypto préférées des criminels du darknet.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo