A
A

Découverte de DSLA Protocol : Une infrastructure de gestion des risques

ven 12 Nov 2021 ▪ 11h35 ▪ 6 min de lecture - par Alexis Patin

Aujourd’hui, nous allons parler du problème de fiabilité, un sujet énorme en cryptomonnaie, connu pour ses pumps et dumps imprévisibles, où le bitcoin est considéré comme une valeur sûre, alors que sa volatilité est aux antipodes d’un investissement tranquille.

DSLA - Présentation

Les agréments de service SLA

Lorsqu’un client utilise un service garanti par un SLA, il peut prétendre à un dédommagement si celui-ci est défaillant.

Ces agréments de niveau de service (en anglais, service level agreements) permettent de maintenir une relation client-fournisseur symbiotique, fondée sur des objectifs prédéfinis de performance (par exemple : les délais de livraison).

Mais dans la pratique, définir, négocier, suivre et exécuter un SLA est un processus complexe, qui est loin d’être à la portée de toutes les entreprises, et encore moins des particuliers.

La plupart des agréments sont désuets dès leur mise en place, ou se révèlent beaucoup trop génériques pour remplir leur double fonction de réduction de risque côté client, et de stimulus commercial côté fournisseur.

DSLA Protocol : le futur du SLA sur la blockchain

Les smart contracts sur la blockchain sont des contrats numériques programmables et auto-exécutables qui facilitent, vérifient et exécutent les termes d’un accord donné entre utilisateurs sur la blockchain. Ils sont responsables de l’accès et du stockage de données publiques et décentralisées de différentes natures.

Comme personne ne possède ou ne peut altérer ces données, tout le monde peut leur faire confiance.

Sur un réseau blockchain, le SLA transformé en contrat intelligent devient capable de s’adapter à des besoins clients et fournisseurs en perpétuel changement en préservant cette relation de confiance.

Il s’affranchit des intermédiaires SLA traditionnels (pas exemple : le service juridique) en déléguant toutes les étapes de la gestion de risque fournisseur à la communauté, et en se basant directement sur des données statistiques pour établir le respect ou le non-respect d’un agrément.

Avec DSLA Protocol, la définition, la négociation, le suivi et l’exécution des agréments s’opèrent ainsi de pair-à-pair, de façon totalement décentralisée.

Plutôt que de s’appuyer sur un SLA généraliste mis en place par son fournisseur, un client peut sélectionner un SLA réellement adapté à sa tolérance au risque, sur une place de marché proposant une multitude d’agréments.

De même, plutôt que de mettre en place un stimulus commercial qui ne fonctionne pas, un fournisseur pourra compter sur un portefeuille de SLA pour construire un argumentaire de vente aux données transparentes et vérifiables.

Le protocole remplit ainsi la mission originale des SLA avec moins de compromis.

Un protocole programmable

Appliqués à la gestion des niveaux de service, les contrats intelligents permettent aux parties prenantes d’automatiser et d’externaliser les efforts nécessaires à l’établissement et au respect des accords de niveau de service.

Les SLA intelligents automatisent le règlement des problèmes de violation des services.

La mise en pratique du protocole DSLA

Le protocole DSLA est une initiative DeFi qui vise à résoudre la non-fiabilité de votre validateur lorsque vous stakez vos cryptos, et à atténuer les violations de protocole, en ajoutant une couche d’assurance décentralisée au-dessus de l’activité de staking des proof-of-stake des réseaux blockchains.

En combinant une alternative on-chain aux contrats d’externalisation de tiers, appelés accords de niveau de service, et des paiements programmables en cryptomonnaies, le protocole DSLA permet à quiconque de se couvrir sans effort contre les risques de staking et de gagner passivement des récompenses.

DSLA protocole est utilisable sur de nombreuses blockchains, d’Ethereum à Avalanche, et a lancé son premier service de staking DLSA avec Harmony. Maintenant, il est même possible de le combiner avec des plateformes comme Uniswap sous forme de liquidity mining.

Le token DSLA

La plateforme du protocole DSLA est alimentée par le token DSLA (Decentralized Service Level Agreement).

Elle donne aux utilisateurs la possibilité de :

● accéder au service du protocole DSLA ;

● publier des accords de niveau de service décentralisés ;

● indemniser les utilisateurs en cas de violation de l’accord ;

● récompenser les fournisseurs en cas d’accord honoré.

Ce token connaît actuellement une augmentation plutôt légère en comparaison à de nombreux altcoins. Cependant, le sérieux du projet et la régularité de post et d’innovation de DSLA laissent à penser qu’il pourrait s’agir d’un investissement encore sous les radars.

L’équipe

Wilhem PUJAR est le CEO et cofondateur de Stacktical. Diplômé de Supinfo, il enchaîne les expériences professionnelles dans des métiers du numérique avant de créer sa première entreprise. En 2017, il crée Stackical.

Jean-Daniel Bussy est le CTO et cofondateur de Stacktical. Il est aussi diplômé de Supinfo ainsi que de l’Université de technologie du Hebei. Il accumule les expériences à Tokyo en tant que Cloud Engineer et Cloud Architect avant de cofonder Stacktical.

L’équipe compte bien sûr d’autres membres importants. Nous avons donc ici une réelle vision ingénieur de la société, un gage de sérieux qui explique comment Stacktical a survécu au crash de 2016 et continue à innover.

Le protocole DLSA et Stacktical en général offre des produits uniques dans l’univers de la blockchain. Il est rare de pouvoir proposer de réelles garanties tout en prouvant être bénéfique pour toutes les parties prenantes. Ce projet montre qu’il existe aussi un intérêt pour la rentabilité plus modérée, mais stable et maîtrisée, très loin des pumps de memecoin. On y retrouve une logique financière implacable qui saura convaincre de nombreux investisseurs traditionnels ayant rejoint l’univers crypto ainsi que d’autres investisseurs purement crypto en recherche de profits contrôlés.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Alexis Patin avatar
Alexis Patin

Observateur de la révolution monétaire, économique et sociale.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !