A
A

Des dons en Bitcoin (BTC) pour soutenir Alexey Navalny

lun 01 Fév 2021 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Le farouche opposant au régime de Vladimir Poutine, Alexey Navalny, est connu pour avoir été empoisonné par un agent neurotoxique militaire sur ordre des services secrets russes. Mais Navalny est aussi un crowdfunder qui a réussi à accumuler une quantité importante de Bitcoins (BTC).

Du Bitcoin contre Poutine

Les soutiens à l’opposant russe Alexey Navalny ont réussi à réunir plus de 657 BTC sous forme de dons depuis 5 ans. Les BTC collectés ne représentent cependant que 10 à 15% des sommes reçues.

Lors de la semaine de l’arrestation de Navalny, ses soutiens ont reçu 3,7 BTC, d’une valeur d’environ 119 000 USD. La valeur de ces 3,7 BTC dépasse le montant des dons reçus en 2020.

Navalny a été arrêté à Moscou, son équipe a ensuite révélé l’existence d’une propriété luxueuse de 168 hectares avec un palais présumé appartenant au président russe, Vladimir Poutine.

Ces révélations et son arrestation ont apparemment encouragé les opposants à soutenir encore plus Navalny.

On ne peut compter que sur ses amis, et sur Bitcoin

Le coordonnateur du réseau des volontaires soutenant le travail de Navalny, Leonid Volkov, a indiqué que les « dons en Bitcoin et en fiat ont augmenté après la publication de l’enquête et l’arrestation de Navalny, et la part de Bitcoin a un peu augmenté en raison de 2 dons importants ».

Les 3,7 BTC résultent des dons de plusieurs personnes mais, le milliardaire russe exilé et ami de Navalny, Evgeny Chichvarkin, y a contribué à hauteur de 27%. Ce dernier aurait fait don de 1 BTC.

Si Bitcoin atteint les 100 000 USD d’ici fin 2021, Poutine a du souci à se faire compte tenu du montant des financements des travaux de Navalny.

Poutine a donné l’ordre aux fonctionnaires russes de déclarer leurs avoirs en BTC. Les gouvernements détestent généralement Bitcoin, et ils ont raison : ils peuvent financer des causes fragilisant les pouvoirs en place, qui abuseraient de leurs prérogatives. Même Vladimir Poutine – admiré par certains, haï par d’autres – n’est pas en mesure de mettre en place des frontières pour empêcher le BTC d’entrer en Russie. Satoshi Nakamoto a bien fait de se retirer dans l’anonymat total, il aurait pu subir le même sort que Navalny.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !