A
A

États-Unis : Un nouveau projet de loi sur les cryptos pour éviter un scénario Canada bis

mer 02 Mar 2022 ▪ 8h00 ▪ 6 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Il y a tant de leçons à tirer à partir des manifestations « Freedom Convoy 2022 » au Canada. À commencer par les mesures répressives entreprises par le gouvernement local contre les camionneurs antivax. Un législateur républicain américain en a fait les bases d’une réflexion pour proposer un projet de loi visant à éviter la répétition de la mésaventure canadienne.

crypto, etats-unis, SEC, Stablecoins

Trudeau vs camionneurs, qui en est sorti vainqueur ?

Avant la guerre russo-ukrainienne, la Une des journaux était concentrée sur les manifestations des camionneurs canadiens mécontents des mesures anti-Covid-19 bloquant les rues d’Ottawa et les frontières. Chaque jour, Cointribune rapportait des nouvelles concernant le dénouement de la situation.

Nous avons rapporté à certains moments que le gouvernement Trudeau a sorti la hache de guerre contre des manifestants appuyés par des sympathisants ayant mis la main dans leurs crypto-wallets. Il n’a pas hésité à utiliser des méthodes répressives telles que le gel des comptes bancaires et des comptes crypto pour endiguer le mouvement.

Résultats : les organisateurs de la manifestation sont mis à terre, et le commerce international avec.

Pour que les États-Unis ne refassent pas les mêmes erreurs

En tout cas, bon nombre de politiciens américains pro-crypto n’hésiteront pas à remercier Trudeau de les avoir alertés sur le potentiel des mesures draconiennes concernant la confidentialité des portefeuilles crypto. D’ailleurs, un législateur républicain avisé a choisi de présenter un projet de loi incitant le gouvernement américain à agir convenablement dans le futur, au cas où une situation similaire se présenterait aux USA.

L’invocation des pouvoirs d’urgence par Justin Trudeau a également ravivé les débats autour du rôle de la cryptomonnaie dans la désobéissance civile et les activités illégales.

Nous prendrons comme exemple les derniers propos d’Alex Gladsein, de la Human Rights Foundation (HFR) approuvant le financement en cryptos des lobbyistes des libertés civiles qui fustigent les régimes dictatoriaux. Mais il reconnait en même temps que les actifs numériques sont capables d’enhardir les acteurs illégaux.

Une guerre contre l’anonymisation des cryptomonnaies ?

Un rapport publié par Chainalysis a mis en exergue une hausse de 79 % de la criminalité liée aux cryptos en 2021. D’où l’inquiétude de certains gouvernements par rapport à la recrudescence de la délinquance cryptographique, notamment dans la finance décentralisée (DeFi).

Sachant que les services financiers décentralisés écartent toute présence d’intermédiaires et n’affectionnent pas les méthodes de paiement traditionnelles. Cela au profit d’un morceau de code appelé « smart contract » visant à exécuter des fonctions financières comme les emprunts, les prêts et les investissements croissants.

Il fut un temps où le même Gladstein du HRF louait les bienfaits des cryptomonnaies. En 2018, par exemple, il a abordé le cas des Vénézuéliens, victimes d’un régime oppressif, et a supposé par la suite que l’autoritarisme non contrôlé pourrait éroder la sécurité et l’indépendance financière d’un peuple. Or, il faut savoir que plus de la moitié de la population mondiale vit encore sous le joug d’un régime dictatorial.

Dans les colonnes du Time, Gladstein a souligné que le régime Maduro prélève jusqu’à 56 % des fonds provenant de l’étranger et n’a pas hésité à aborder des lois obligeant les banques à divulguer des informations sur les mouvements liés au compte d’un client. Comme solution, les Vénézuéliens demandent à ce que les envois de fiat se fassent via la Colombie, une approche parsemée de risques apparemment.

Du côté de la Chine, le président Xi Jingping lui-même a à portée de main tout un arsenal permettant la surveillance des transactions cryptographiques dans son pays. Alipay et WePay en font partie.

Ainsi, il y a lieu de croire que les cryptomonnaies constituent une sorte de bouée de sauvetage pour les moins nantis et les gens vulnérables.

La liberté, en voie d’extinction ?

Les républicains sont conscients de cette capacité des cryptomonnaies à promouvoir la liberté civile. Le sénateur Ted Cruz, du Texas, estime que :

« Il y a une raison pour laquelle ces petits autoritaires du monde entier détestent le bitcoin et les cryptomonnaies : ils ne peuvent pas les contrôler. »

Une idée soutenue par Tom Emmer, du Minnesota :

« C’est la stratégie du parti communiste chinois. C’est vraiment inquiétant qu’elle soit arrivée dans l’hémisphère occidental… Lorsque votre gouvernement central peut contrôler vos mouvements, votre discours, tout ce qui concerne votre liberté ? Ce n’est pas la liberté. Et c’est vraiment ce qui est en jeu. »

Même l’ex-président des États-Unis, Donald Trump, voit en la démarche de Trudeau la manière d’un « fasciste de gauche ».

L’intérêt des républicains pour les cryptomonnaies s’accroit progressivement. L’une des raisons est que ces politiciens se méfient des grandes institutions depuis l’ère Trump. On s’attend donc à une adoption de lois relatives aux actifs cryptographiques dans un futur proche.

Source : BeInCrypto

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !