A
A

Ethereum Name Service (ENS) : Brantly Millegan, limogé par la communauté NFT pour un tweet « inacceptable »

lun 07 Fév 2022 ▪ 11h00 ▪ 5 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Et si nous commençons à peser nos mots et nos commentaires avant de les poster sur les réseaux sociaux ? Comme ça, nous serons épargnés du genre de problème que Brantly Millegan connaît actuellement au sein de la communauté NFT de Twitter. Car après qu’un tweet de 2016 a refait surface, Ethereum Name Service a plongé dans la controverse.

NFT, Ethereum-Name-Service

De quoi retourne le tweet de 2016 ?

Il s’agit d’un commentaire imbu de condamnation envers certains groupes comme les LGBT et les pro-IVG.

Voici la traduction de ce fameux message émis par Brantly Millegan, alias brantly.eth (sur Twitter) :

« Les actes homosexuels sont diaboliques. Le transgendérisme n’existe pas. L’avortement est un meurtre. La contraception est une perversion. La masturbation et le porno aussi. »

Le tweet original de Brantly Millegan d’ENS

« Inacceptables ». C’est avec un tel mot que les utilisateurs de l’ENS ont qualifié ces propos. Certains évoquent un paradoxe des valeurs du Web3.

La réplique d’Alisha.eth ne s’était pas fait attendre :

« ENS est pour tout le monde. Je trouve personnellement que les opinions de Brantly sont l’antithèse des valeurs que nous défendons dans Web3. »

Comment Millegan a-t-il réagi ?

Si le tweet initial a été retiré par Twitter, pour cause de violence des conditions de service, brantly.eth a rattrapé son erreur, sans la moindre impénitence, par un nouveau post. Samedi dernier, il écrivait :

« On dirait que j’ai eu ma première mob (foule). Je suis heureux de voir que certaines personnes ont enfin lu le premier mot de ma biographie. Je vous aime tous, je vais continuer à travailler sur le Web 3.0. »

Ce qui lui a valu le soutien de Nick Johnson, développeur principal d’ENS, qui a partagé les autres messages de Millegan :

« Je tiens à préciser que je n’ai jamais exclu qui que ce soit de l’ENS ou de mon travail (ou même de ma vie personnelle) en raison de qui ils sont ou de ce qu’ils croient. Je ne crois tout simplement pas qu’il fallait faire cela. Je crois qu’il faut collaborer, et aussi être ami avec un large éventail de personnes. »

On dirait bien que le « premier mot de la biographie » de Millegan est très catholique.

Et il a encore poursuivi :

« Oui, je crois à la doctrine catholique (ce n’est pas un secret) et je ne changerai pas cela, et ne je pense pas qu’il soit pratique ou moral pour l’industrie du Web3 d’exclure les nombreux chrétiens, musulmans, juifs et autres à l’esprit traditionnel qui sont d’accord avec moi. Je suis évidemment conscient que de nombreuses personnes ne sont pas d’accord avec moi et c’est très bien ainsi. Je crois en la tolérance avec un large filet, je le vis et je demande aux autres de faire de même. »

Ce qui sembla moins convaincant aux yeux de Hayden Adams, l’inventeur d’Uniswap (UNI). Ainsi a-t-il rétorqué :

« Le Web3 doit être inclusif et accueillant. Vous représentez un protocole fondamental du Web3 et vos déclarations publiques ne reflètent pas ces valeurs, donc les gens sont naturellement contrariés. Si vous aimez tout le monde, vous devriez vous excuser auprès des personnes que vous avez qualifiées de maléfiques, inexistantes et perverses. ».

La sanction est lourde

Et elle concerne le limogeage de Brantly Millegan, en tant qu’intendant de la communauté ENS DAO. Certains membres étaient même allés jusqu’à proposer sa suspension immédiate des « rôles de direction pendant que la communauté est constituée et que les prochaines étapes seront abordées. ».

Si ce groupe réussit son coup, le même Millegan n’assurera même plus sa fonction de directeur de la Fondation ENS et sera privé de privilèges au sein de True Names Limited, une organisation à but non lucratif censé diriger et soutenir le développement et la normalisation du service de nom de domaine d’Ethereum.

Mais une telle éviction n’est pas si facile à réaliser, sachant que Millegan détient un pouvoir de vote plus accru que n’importe quel membre de la communauté. Ce qui motiva ses détracteurs à recourir à la délégation de votes. Ainsi, il a été constaté que les quelque 427 000 votes appartenant à brantly.eth étaient tombés à 378 000 votes dimanche matin.

Sources : Coinmarketcap

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !