A
A

FMI : les coûts de la légalisation du (BTC) au Salvador dépassent les avantages potentiels

lun 31 Jan 2022 ▪ 16h00 ▪ 5 min de lecture - par Thomas Poirier

Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré au Salvador que les coûts de mise en œuvre de la loi Bitcoin, qui rend la première cryptomonnaie légale dans le pays, dépassent les avantages potentiels. Le FMI a également exhorté le Salvador à dissoudre le fonds fiduciaire Fidebitcoin et à commencer à facturer des frais pour les services fournis par le portefeuille numérique Chivo du gouvernement.

Recommandations du FMI pour le Salvador

Le Fonds monétaire international (FMI) a publié vendredi un rapport de 114 pages sur le Salvador avec une section consacrée au bitcoin comme monnaie légale et au portefeuille numérique Chivo « en tant que nouveau moyen de paiement ».

Le Salvador est devenu le premier pays à adopter le bitcoin en tant que monnaie officielle aux côtés du dollar américain en septembre de l’année dernière. Le rapport du FMI note que le portefeuille Chivo du gouvernement salvadorien, qui peut être utilisé pour les dollars et le bitcoin, a « amassé un nombre important de clients, 3,8 millions, bien qu’il ne soit pas clair combien de personnes utilisent le bitcoin dans leurs transactions ou détiennent des soldes en bitcoin. »

Le rapport explique qu’en vertu de la loi salvadorienne sur le bitcoin, « un fonds fiduciaire, Fidebitcoin, doté de 150 millions de dollars américains a été créé pour garantir la conversion » entre la première cryptomonnaie et le dollar. Les fonds ont été principalement utilisés pour financer le lancement de Chivo, indique le rapport.

Cependant, même si le portefeuille a été mis en service (bien qu’avec certaines difficultés), le FMI note des conséquences négatives à court terme :  

« À court terme, les coûts réels de mise en œuvre de Chivo et d’opérationnalisation de la loi bitcoin dépassent les avantages potentiels. »

Le FMI estime que les coûts budgétaires à court terme sont de 1 % du PIB pour 2021-2022, tandis que les gains à court terme pourraient atteindre 0,25 % du PIB par an.

Les risques liés à l’adoption massive du bitcoin dans le pays

Le rapport décrit également les risques liés à l’adoption du bitcoin comme monnaie légale, déclarant :

« En adoptant le bitcoin comme monnaie légale, des risques considérables sont introduits pour la stabilité financière, l’intégrité financière et du marché et la protection des consommateurs… Si l’utilisation du bitcoin augmente de manière exponentielle, elle peut mettre en péril le régime de dollarisation qui s’est avéré être un ancrage nominal réussi pour l’ économie. »

Pour « réduire les risques liés à l’utilisation du bitcoin comme monnaie légale », le FMI recommande de « réduire la portée de la loi bitcoin, au minimum en supprimant le statut de monnaie légale du bitcoin et en rendant explicite sa nature volatile pour tous les types de transactions ».

Le Fonds monétaire international a ajouté que « trois autres domaines nécessitent des mesures correctives rapides ». Deux des domaines sont « le développement d’une surveillance réglementaire stricte de Chivo » et « la sauvegarde de la stabilité financière et adapter les cadres réglementaires bancaires ».

Le troisième domaine qui nécessite des mesures correctives immédiates est « la maîtrise des coûts budgétaires ». À cet égard, le FMI a écrit :

« Le personnel recommande… de faire de Chivo une entreprise autofinancée (facturant des frais pour les services fournis). Le personnel recommande également de mettre fin à la subvention de 30 dollars accordée à chaque nouvel utilisateur de Chivo et de liquider Fidebitcoin, c’est-à-dire de restituer les fonds inutilisés au Trésor. »

Le Fonds monétaire international, expose les failles de la politique probitcoin du gouvernement salvadorien. En effet, non seulement le coût de la loi bitcoin dépasserait ses avantages potentiels à venir mais, les risques liés à une adoption massive du bitcoin à l’échelle du pays sont toujours bien présents. Ainsi, le Salvador va-t-il persister dans sa politique procrypto malgré les sanctions du FMI ?

Source : Bitcoin.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Thomas Poirier avatar
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !